Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #transport

Ecoliner : le cargo hybride

14 Novembre 2014, 18:14pm

Publié par Grégory SANT

ecoliner

Les efforts en réduction de consommation énergétique ne semblent pas réellement toucher le milieu du transport international, et en particulier l'un des plus emblématiques : le porte-conteneur. ecoliner Un début de solution est néanmoins proposé aujourd'hui par une compagnie hollandaise baptisée Dykstra qui souhaite voir les porte-conteneurs de demain équipés de voiles intelligentes. Le projet Ecoliner Fair Winds propose ainsi une propulsion en partie basée sur l'énergie éolienne, utilisant les connaissances actuelles des voiles traditionnelles associées à diverses améliorations technologiques. Les voiles du bateau seraient en effet motorisées, et combinées à un logiciel prenant en considération localisation satellite et informations météorologiques pour calculer la route optimale du bâtiment. Avec cette propulsion supplémentaire, les consommations d'énergie fossiles devraient être revues à la baisse tout en proposant une capacité de transport standard. Dykstra a déjà signé un partenariat avec Fair Transport pour le développement du projet et la réalisation d'une flotte complète de ces nouveaux bateaux, le transporteur annonçant diminuer l'utilisation de porte-conteneurs standards, permettant ainsi d'épargner l'émission d'un milliard de tonnes de Co² annuel. L'un des autres avantages de ce nouveau cargo est qu'il ne nécessite que très peu de membres d'équipage, son guidage étant presque entièrement automatisé. De quoi rendre l'investissement avantageux sur divers plans. Selon les calculs de Fair Transport, l'amortissement de l'investissement d'un Ecoliner Fait Winds devrait être effectif en 30 ans uniquement en considérant les économies de carburant réalisées. Disponible à partir de 2013, il s'agira là du tout premier cargo hybride semi-automatisé.

Source : generation-nt.com

Voir les commentaires

L'innovation au service de la marine nationale

14 Novembre 2014, 18:04pm

Publié par Grégory SANT

 

 

Les industriels français sont engagés dans de multiples projets de R&D visant à introduire sur le marché des systèmes innovants, performants et compétitifs dans les toutes prochaines années.

Au-delà des recherches à long terme, les industriels français entendent proposer rapidement des innovations technologiques répondant aux besoins des marines. En première ligne dans ce domaine, DCNS, s’appuie sur son expertise globale et collabore avec ses grands partenaires historiques, (Thales, MBDA, Sagem, Airbus Defence & Space, STX France…) S’y ajoute le savoir-faire d’un vaste réseau de petites et moyennes entreprises de pointe, ainsi que des partenariats avec les grandes écoles et laboratoires du pays. C’est donc l’ensemble de la capacité d’innovation de la filière navale française qui est mobilisée pour développer de nouvelles solutions différenciantes dans la compétition internationale.

 

 

DCNS a identifié six axes de travail prioritaires. Le premier est la maitrise et la suprématie de l’information, pour lesquelles les travaux de R&D visent à fournir des systèmes performants, ouverts, robustes et simples d’emploi permettant de répondre aux enjeux opérationnels. Cela, dans un environnement de plus en plus complexes, avec l’explosion des volumes de données échangés, le développement d’opérations interarmées et multinationales, mais aussi la nécessité d’une protection accrue contre des cyber-attaques. Les avancées attendues dans ce domaine concernent les aspects fonctionnels et l’exploitation du système de combat, mais aussi, grâce aux technologies tactiles et à la réalité augmenté, la transformation du Central Opération et de la passerelle en espaces plus intuitifs.

 

Concept de passerelle intuitive développée par DCNS (© DCNS)

Concept de passerelle intuitive développée par DCNS (© DCNS)

Concept de passerelle intuitive développée par DCNS (© DCNS)

Concept de passerelle intuitive développée par DCNS (© DCNS)

 

L’industrie navale française cherche par ailleurs à développer de nouvelles capacités de lutte, pour répondre aux menaces asymétriques, à la prolifération des armes balistiques et à celle des sous-marins. Les recherches portent sur la mise en œuvre d’une composante navale de DAMB, l’intégration d’armes à énergie dirigée (artillerie électrique et Laser de puissance) ou encore l’amélioration de la lutte sous-marine.

L’intégration de drones reste aussi un enjeu majeur pour augmenter les capacités des bâtiments. Car, en plus des missions de détection et de surveillance, l’arrivée d’UAVs armés va faire évoluer les modes opératoires. Précurseur dans ce domaine, DCNS développe une solution intégrée unique de mise en œuvre de drones aériens à partir du système de combat. Et le groupe prépare l’avenir, en visant les engagements multiplateformes et l’intégration future sur porte-avions d’UCAV.

 

Le neuron, démonstrateur d'UCAV conçu par Dassault (© DASSAULT AVIATION)

 

La maîtrise des technologies permettant de proposer des Topsides intégrés est un autre axe prioritaire. Les industriels français, DCNS et Thales en tête, développent de nouveaux concepts pour intégrer aux mâts et superstructures des systèmes fixes et panoramiques regroupant l’ensemble des moyens de surveillance, de communication et de guerre électronique. Le recours aux nouveaux matériaux et technologies antennaires doit permettre de résoudre les problèmes de compatibilité électromagnétique entre les différents systèmes.  Pour ce programme majeur, soutenu par la Direction Générale de l'Armement, l’ambition est de développer le Topside intégré le plus poussé au monde, avec une capacité de fonctionnement simultané et nominal de l’ensemble des senseurs et moyens de communication, ce qui est délicat à réaliser aujourd’hui.

Dans le même temps, les industriels français travaillent sur la furtivité dynamique, qui vise à accroître la survie au combat en lui permettant de maîtriser et ajuster ses indiscrétions (signatures, émissions) et donc de se fondre dans son environnement électromagnétique, notamment en zone littorale.

 

(© DCNS)

 

Enfin, des efforts significatifs sont engagés dans le domaine des économies d’énergies, afin de répondre à la hausse du coût du carburant. Mais il s’agit aussi d’anticiper la mise en œuvre de technologies futures très consommatrices en électricité, comme les senseurs de nouvelle génération et les armes à énergie dirigée, qui nécessitent de forts pics de puissance. Réduction de la trainée du navire, optimisation du rendement de la chaîne propulsive, réduction de la consommation des auxiliaires… Grâce à une gestion intelligente de l’énergie disponible à bord, ainsi que le développement de systèmes de propulsion hybrides compacts, DCNS entend par exemple réduire de 20% en 5 ans la consommation annuelle en gasoil des bâtiments de la marine française actuellement en service.

Toutes ces innovations, la plupart disponibles à court terme, vont permettre de renforcer les capacités et l’efficience des plateformes, tout en facilitant leur mise en œuvre et en réduisant les coûts d’exploitation pour les marines. 

Source : meretmarine.com

Voir les commentaires

Tiwal : le dériveur gonflable

12 Novembre 2014, 20:53pm

Publié par Grégory SANT

Tiwal est un concept de dériveur gonflable (comme un paddle) qui a l’énorme intérêt de ne pas prendre de place et donc d’être transportable facilement avec ses deux sacs de 25 kg.

Source : blogdecodesign.fr

 

Voir les commentaires

La Nasa commande à Boeing une fusée de 117m de haut

12 Novembre 2014, 20:43pm

Publié par Grégory SANT

La Nasa développe la plus grande fusée jamais créée : objectif : Mars !

La Nasa a signé un contrat de 2,8 milliards de dollars avec le constructeur aéronautique Boeing afin de construire la plus puissante fusée jamais conçue. Haute de 117 mètres et pesant plus de 3.000 tonnes, la nouvelle fusée que va développer la Nasa permettra de mettre en orbite des charges de plus de 100 tonnes.

Destinée à l’exploration habitée lointaine, cette fusée s'inscrit dans le cadre du programme SLS, destiné principalement à l’exploration d’astéroïdes et à terme de Mars à partir de 2035. Mais cet appareil sera aussi un nouvel outil précieux pour la recherche scientifique : «il va permettre des avancées dans de nombreux domaines notamment la science de l’espace» a déclaré Steve Creech, directeur adjoint du programme de la stratégie et des partenariats pour SLS.

La première version du lanceur sera capable de propulser dans l'espace une charge utile allant de 70 à 100 tonnes, avant d'évoluer pour accroître cette capacité jusqu'à 140 tonnes. Le vol inaugural du SLS est prévu pour 2017.

Source : rtflash.fr

Voir les commentaires

La voiture-avion AeroMobil 3.0

11 Novembre 2014, 17:59pm

Publié par Grégory SANT

 

Stefan Klein, un concepteur de la République slovaque, avait annoncé le premier vol de sa version 2.5 Aeromobil, un prototype de voiture volante, qu'il a été développé au cours de la 20 dernières années. Ce véhicule est étonnamment beau avec des ailes repliables et une hélice dans la queue.

 

Mais il vient de perfectionner son prototype, l’AeroMobil 3.0.

 

La nouvelle version de sa voiture volante aurait besoin de 250 m de piste pour décoller et de seulement 50 m pour atterrir (ce qui me semble bien court).

 

 

Le châssis de ce véhicule est en acier recouvert de fibre de carbone. Des phares ont été ajoutés par rapport aux versions précédentes. Il roule à une vitesse maximum de 160 km/h et vole à 200 km/h. L'engin a une autonomie de 700 km en vol et de 875 km sur la route. Il utilise de l'essence ordinaire. Enfin, l'AeroMobil 3.0. peut emporter deux passagers.

Source : agoravox.tv

 

Voir les commentaires

Strabd Craft Wet Rod : le jet ski de luxe

11 Novembre 2014, 17:53pm

Publié par Grégory SANT

VIDEO Strand Craft Wet Rod - le yacht des jet skis, puissance V8

Le jet ski est à n'en pas douter un grand incontournable à bord de tout yacht, comme tender ou comme jouet nautique, selon le moment et les besoins.

Pour Strand Craft, la société de design américaine créée en 2003 par Kurt Strand, il manquait un petit quelquechose aux jet skis traditionnels pour mieux s'intégrer dans l'univers des yachts et mégayachts, tant au niveau de leur design, trop convenu, que de leur motorisation.

Dans ce domaine, Strand Craft n'y est pas allé de main morte en dévoilant le V8 Wet Rod, un jet ski au design innovant, motorisé par un V8 de 5700 centimètres cubes de cylindrée !

 

 

Le design du Wet Rod n'étonnera pas les aficionados de Strand Craft, qui puise directement son inspiration dans les lignes des yachts déjà dessinés par la société, mélange habile de style années 30, mâtiné de modernisme bien actuel.

Le moteur de près de 300cv permet quant à lui d'atteindre une vitesse de pointe de près de 100 kilomètres par heure, et réservera l'usage de la bête à des pilotes aguerris.

VIDEO Strand Craft Wet Rod - le yacht des jet skis, puissance V8

Construit en fibre de carbone epoyy, le Wet Rod met en avant sa légéreté - compensée par le poids du moteur et du réservoir bien rempli) - et sa rigidité. Sa belle finition aussi, car ce yacht des jet skis, personnalisable à volonté, sera facturé la coquette somme de 49000 dollars, prix de base.

VIDEO Strand Craft Wet Rod - le yacht des jet skis, puissance V8VIDEO Strand Craft Wet Rod - le yacht des jet skis, puissance V8VIDEO Strand Craft Wet Rod - le yacht des jet skis, puissance V8

Source : actunautique.com

Voir les commentaires

Le projet Star : un "bateau" à 500 millions de dollars par BMT Nigel Gee

11 Novembre 2014, 17:43pm

Publié par Grégory SANT

Un superyacht en forme d'étoile

Igor Lobanov, architecte et designer industriel raconte comment le projet STAR est né "L'idée initiale de Star, appartient à Alex Malybaev, du studio de publicité FIRMA. Après avoir échangé sur le monde du nautisme, nous sommes parvenus à la conclusion que pour un amateur, tous les bateaux se ressemblaient. Il semble que l'architecture moderne, la conception de produit et la conception automobile n'aient aucune incidence sur le design des yachts. Malybaev a dessiné sur une serviette un croquis et m'a demandé si un yacht pouvait ressembler à ça. J'ai regardé le dessin et je me suis immédiatement mis au travail. J'ai adoré l'idée et j'ai essayé de prouver qu'elle était réalisable."

Star a été développé en collaboration avec BMT Nigel Gee qui a pu évaluer la faisabilité et la réalisation architecturale du bateau. Ce bateau privé mesure 132 mètres de long et 60 mètres de hauteur. En forme d'étoile, il est démesuré : 2 347 m2 d'espaces intérieur, huit ponts, quatre ascenseurs, un héliport et une capacité d'accueil de 200 personnes à la journée. Avec une vitesse maximale de 18 nœuds, il est vendu comme un yacht ou un hôtel privé et coûtera 500 000 millions de dollars. Même si la forme du bateau fait plus penser à un triangle, l'idée est que le bateau se reflète dans l'eau pour créer l'étoile.

Source : bateaux.com

Voir les commentaires

La voiture transparente pour supprimer les angles morts

8 Novembre 2014, 18:23pm

Publié par Grégory SANT

Des laboratoires japonais ont développé un concept de véhicule faisant appel à la réalité augmentée pour supprimer les angles morts. Les images captées de l'extérieur sont projetées grâce à un jeu de miroirs sur les parois de l'habitacle les rendant transparentes.

Cauchemar des conducteurs, les angles morts pourraient bien disparaître grâce au système de réalité augmentée proposé par le Laboratoire Tachi et le Laboratoire Inami. Appelée Cockpit transparent, cette technologie intègre autour et à l’intérieur du véhicule des caméras, des logiciels de traitement d’images, des projecteurs et des surfaces réfléchissantes, explique le site IEEE Spectrum. Pour projeter les images de l’extérieur, les chercheurs ont utilisé un système de retro-réflexion. Un projecteur placé au sol renvoie la lumière captée vers un miroir incliné, les faisceaux rebondissent sur le miroir et sont projetés sur la banquette arrière. Ce système permet d’avoir une image projetée lumineuse et, surtout, il n’y a pas de distorsion d’image, même quand elle est projetée sur un écran de forme complexe.

Source : usine-digitale.fr

Voir les commentaires

Concept-car Mercedes-Benz Vision G-Code

7 Novembre 2014, 18:23pm

Publié par Grégory SANT

Mercedes-Benz Vision G-Code

 

Ce concept-car n’a pas été conçu pour le Salon de Los Angeles, mais a été présenté lors de l’ouverture d’un centre de développement Mercedes-Benz situé à Pékin. La Mercedes-Benz Vision G-Code est un SUV compact, segment plébiscité dans à peu près tous les pays

1-mercedes-benz-vision-g-code

2-mercedes-benz-vision-g-code

5-mercedes-benz-vision-g-code

6-mercedes-benz-vision-g-code

3-mercedes-benz-vision-g-code

Source : zeutch.com

Voir les commentaires

Un design futuriste pour le tramway de Strasbourg

5 Novembre 2014, 19:54pm

Publié par Grégory SANT

La version futuriste, à droite équipera les douze prochaines rames en commande. (DR)

La version futuriste, à droite équipera les douze prochaines rames en commande. (DR)

L'écart entre les deux versions n'est, selon la CTS, que de 297 voix. 4363 voix pour la version plus classique et ronde, 4660 voix pour la version dite futuriste soit 51,6%. Le vote a eu lieu sur internet du 20 au 24 octobre.

Celle-ci équipera donc les douze rames actuellement en commande par la CTS et qui commenceront à être livrées fin 2016 par Alstom.

La version qui a emporté la mise a des angles marqués qui lui donne l'air d'un casque de cosmonaute. Il s'agit, selon la CTS et Alstom, le constructeur, « d'un concept en rupture, au sens d’un saut générationnel, avec les tramways actuels, sans pour autant rompre avec leur identité. Ce modèle a pour particularité d’arborer une cabine de conduite au dessin moderne, qualitatif qui intègre une véritable signature lumineuse et décorative".

Source : dna.fr

Voir les commentaires