Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #transport

Un taxi volant autonome par Airbus

17 Janvier 2017, 20:48pm

Publié par Grégory SANT

Airbus : son taxi volant autonome en test fin 2017 ?

 

Tom Enders, PDG d’Airbus Group, espère que la société pourra tester l’un de ses taxis volants autonomes d’ici la fin de l’année 2017, comme elle l’avait annoncé cet été.

Airbus est plus que légitime en matière de transports aériens, et les projets annoncés par le géant de l’aéronautique sont clairement à prendre au sérieux. Ceci étant dit, il y avait de quoi être sceptique cet été lorsque la société dévoilait son projet Vahana, un impressionnant et très ambitieux réseau de taxis volants autonomes.

Mais celui-ci semble visiblement se dérouler comme prévu. En effet, lors de la conférence DLD qui s’est tenue à Munich du 15 au 17 janvier, Tom Enders, PDG d’Airbus Group, a déclaré qu’il espérait voir l’entreprise faire voler un premier prototype d’aéronef autonome d’ici la fin de l’année 2017. Le planning annoncé cet été reste donc valable, pour le moment en tout cas.

Ce dernier a par la suite rappelé les différents avantages que pourrait offrir ce nouveau moyen de transport. En plus de décongestionner le trafic en ville, celui-ci pourrait réduire les frais des communes en matière d’infrastructures. En effet, plus besoin de ponts ou de routes avec des taxis volants.

Tom Enders a, en outre, admis que ces nouveaux véhicules devront être propres pour éviter de polluer encore plus les villes. Il faut donc logiquement s’attendre à un aéronef électrique. On attend la première démonstration avec impatience.

 

Source : cnetfrance.fr

Voir les commentaires

HONDA Civic Type R

4 Janvier 2017, 20:09pm

Publié par Grégory SANT

 

La prochaine Honda Civic Type R avec la boîte automatique CVT

 

Si la plupart des compactes sportives proposent désormais une boîte automatique à double embrayage, au moins en option, la Honda Civic Type R est, elle, toujours restée fidèle à la boîte manuelle. Cela va toutefois changer sur la prochaine mouture quatre portes qui aura droit à une inédite boîte automatique CVT, toujours aux côtés de la boîte manuelle.

Lorsque l'on prononce ces trois lettres, les passionnés d'automobile prennent souvent peur. La boîte "CVT" (transmission à variation continue) est totalement différente d'une boîte automatique à double embrayage dans le sens où elle travaille non pas sur des rapports différents mais sur une variation de régime. Un principe qui n'est pas franchement favorable pour être associé à une sportive, mais c'est pourtant ce qu'a retenu Honda pour la Civic Type R berline.

 

L'auto sera renouvelée selon le design de la dixième génération de Civic, qui a franchement évolué, et si les deux roues avant resteront motrices (point de transmission intégrale), la nouvelle Civic Type R sera proposée aux clients via une boîte automatique CVT inédite, qui ne semble au premier abord pas franchement en accord avec les prédispositions sportives d'une Civic Type R et avec un engagement du pilote qui n'aura aucun rapport à passer.

 

Comptons quand même sur Honda pour concevoir une boîte CVT qui sera spécialement calibrée pour les performances de la compacte. Bien entendu, la boîte manuelle restera au programme pour les clients qui souhaitent rester sur un levier et une pédale d'embrayage.

Source : caradisiac.com

Voir les commentaires

Faraday FUTURE FF91

4 Janvier 2017, 20:07pm

Publié par Grégory SANT

 
  • FF 91 Faraday Future 2
  • FF 91 Faraday Future 1
  • FF 91 Faraday Future 10
  • FF 91 Faraday Future 4

Le CES 2017 aura été marqué par de nombreuses annonces dans le domaine automobile : connectivité, voitures autonomes et voitures électriques ont été au rendez-vous. Parmi celles-ci, la start-up Faraday Future a dévoilé son premier modèle, la FF 91.

Faraday Future s'est fixé un objectif ambitieux : celui de concurrencer directement le leader des voitures autonomes, l'entreprise californienne d'Elon Musk Tesla. La FF 91 est là pour ce faire, et elle avance des arguments intéressants.

La FF 91 : un concentré de technologie à l'autonomie record


Faraday Future a dévoilé, mardi 3 janvier 2017 lors du CES 2017, sa première voiture largement anticipée. Il s'agit du premier modèle que le constructeur pense produire en masse, bien que les livraisons ne devraient pas avoir lieu avant 2018. Pour le prix, il n'a pas été communiqué, mais selon Gizmochina, il pourrait être entre 150 000 et 200 000 dollars, ce qui en ferait une voiture haut de gamme. Les réservations sont ouvertes pour la somme de 5 000 dollars (entièrement remboursable).

Quel que soit le prix final, la Faraday Future FF 91 montre un design ultra-futuriste et avance l'accélération la plus rapide de l'industrie, dépassant même celle de la Tesla Model S P100D Ludicrous. La FF 91 serait capable d'atteindre les 100 km/h en seulement 2,3 secondes, contre 2,5 secondes pour la Model S, selon la vidéo montrée lors de la conférence de presse.

Mais c'est au niveau de l'autonomie que Faraday Future marque un gros point : avec une batterie de 110 kWh, la FF 91 serait en mesure de rouler près de 600 kilomètres (selon le standard EPA). Tesla n'a, pour l'instant, atteint qu'une autonomie de 500 kilomètres pour la Model S P100.

Niveau connectivité, les acheteurs seront servis : écrans à gogo, wi-fi et internet très haut débit, reconnaissance faciale, capteurs permettant d'adapter la conduite et l'habitacle en fonction des conditions météo, caméras… Et bien évidemment, une conduite autonome grâce à un radar et un lidar (télédétection par laser).

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Infiniti QX50

2 Janvier 2017, 19:15pm

Publié par Grégory SANT

Le remplacement du SUV QX50 se déroule en plusieurs étapes, toujours cristallisées autour de la présentation de concepts plus ou moins réalistes. En ce qui concerne ce SUV intermédiaire de la gamme Infiniti, l’histoire a commencé au dernier Salon de Pékin. La branche premium de Nissan avait dévoilé le QX Sport Inspiration Concept. Une étude dont les proportions et le gabarit ne laissaient déjà plus de doute quant à son introduction en série. Au mois d’Octobre dernier, au Mondial de Paris, l’étude est de retour avec quelques retouches esthétiques, mais surtout la perte de l’appellation « Concept ». Révélateur pour la suite des choses. 

L'identité marquée d'Infiniti
Credit Photo - Infiniti

Au prochain salon de Détroit, qui se déroulera des 8 au 22 janvier prochain, Infiniti présentera – encore – une étude de SUV. Désormais, le nom change : QX50 Concept. Plus aucun doute à avoir : le remplaçant du SUV nippon est dans les starting-blocks. Cette dernière étude a encore évolué esthétiquement par rapport aux précédentes moutures, mais ces changements n’ont pour effet que de le rapprocher d’un modèle de série.  La calandre et les feux avant effilés, devenus la signature stylistique de la marque, sont bien présents. La carrosserie extrêmement travaillée à grand coup de vagues et d’arrêtes rapprochent visuellement ce futur QX50 des autres modèles de la marque. On retrouve même la forme atypique de la vitre de custode et du montant arrière déjà présent sur la compacte Q30. C’est simple, cette étude annonce très fidèlement le futur modèle de série. Imaginez simplement une signature lumineuse moins complexe et des roues plus petites.

Un nouveau moteur sobre et performant

Credit Photo - Infiniti

Pour le moment, Infiniti n’a pas donné d’informations concernant les motorisations ou même l’habitacle de ce QX50 Concept. Il faudra probablement attendre le Salon de Détroit qui débutera dans une dizaine de jours pour en savoir un peu plus. Mais il est quasiment certain qu’à sa commercialisation, le QX50 embarquera sous le capot le nouveau moteur essence présenté par la marque au dernier Mondial de Paris. Il s’agit d’un 2.0 turbo qui a la particularité de présenter un taux de compression variable. Avec sa puissance de 272, il promet des performances de premier ordre tout en consommant presque 30% de moins qu’un V6. C’est Infiniti qui le dit. 

Source : autonews.fr

Voir les commentaires

Les nouvelles technologies aéronautiques

28 Décembre 2016, 19:51pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Superyacht Black Swan

12 Décembre 2016, 20:16pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Snowcars et Snowmobiles

12 Décembre 2016, 20:10pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Usine Tesla

7 Décembre 2016, 20:02pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Usine Ferrari

7 Décembre 2016, 19:57pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Renault Twingo GT

5 Décembre 2016, 21:17pm

Publié par Grégory SANT

Shot with DXO ONE Camera

Rencontre avec la Twingo GT pour mettre de la couleur dans la grisaille parisienne. La petite citadine est passée chez Renault Sport pour prendre un peu de muscle et voit sa puissance portée à 110ch, avec moteur à l’arrière et propulsion. Les puristes qui attendaient une Twingo RS font la gueule, mais sa bonne bouille donne envie d’en savoir plus…

AGILE

Vous n’êtes pas sans savoir que Renault n’a pas attendu la version GT pour passer le moteur à l’arrière. C’est le cas pour la Twingo TC (tout court) qui partage sa plateforme avec la Smart ForFour. Le positionnement arrière dégage de la place devant et permet au train avant d’être très léger et de profiter d’une maniabilité rare : la Twingo tourne presque sur elle-même puisque son rayon de braquage n’est que de 4,30 mètres. C’est assez parfait pour une citadine qui peu ainsi faire demi tour dans une rue sans enclencher la marche arrière. C’est plus une caractéristique Twingo tout court que Twingo GT, mais son agilité est vraiment son premier atout.

 

 

MOTEUR ET CHASSIS

Elle gagne donc 20ch par rapport à la « plus puissante » Twingo mais conserve son micro-bloc 3 cylindres de 898cm3. Le gain de puissance passe donc surtout par le turbo qui gagne en régime de rotation. D’où cette écope bien visible sur l’aile arrière gauche. Elle permet d’augmenter le débit d’air de 23% tout en baissant la température d’air admis de 12%. Et si le gain de puissance ne semble pas vraiment fou, pourtant, le châssis a du être lui-aussi optimisé – surtout du fait de la propulsion. La Twingo GT bénéficie donc de nouveaux amortisseurs et de réglages spécifiques, ainsi que d’une barre anti-roulis d’un diamètre supérieur. La hauteur de caisse est abaissée de 20mm et la Twingo GT profite aussi de jantes spécifiques 17 pouces Twin’Run très réussies, chaussées en Yokohama. Les dernières modification sont d’ordre électronique, avec un réglage de l’ESP légèrement plus permissif, qui est sensé procurer une petite sensation de glisse en sortie de virage.

 

LOOKÉE COMME JAMAIS

Couleur orange piment et striping contrasté, jantes 17 pouces et doubles sorties d’échappement donne une bonne bouille à la citadine. C’est dans cette couleur qu’elle est la plus fun, mais elle est aussi disponible en blanc, gris foncé ou noir. L’oeil de l’amateur s’arrêtera forcement sur l’écope de la prise d’air latérale… En ouvrant sa porte on découvre des seuils de porte Renault Sport mais l’embellie est de courte durée car l’intérieur est très sage. Quelques touches de orange réchauffent un peu l’ambiance, mais ça reste bien discret. Ah si ! Les tapis de sol sont décorés d’une petite Twingo GT !

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>