Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

univers virtuels-realite augmentee

Magic Leap : la lentille de contact à réalité augmentée

3 Septembre 2015, 19:48pm

Publié par Grégory SANT

Magic Leap, la startup qui développe un casque de réalité augmentée holographique, pense également à intégrer sa technologie à des lentilles de contact, une fois qu’elle pourra être miniaturisée.

Après avoir longtemps entretenu le mystère autour de son produit, des lunettes de réalité augmentée révolutionnaires, Magic Leap imagine déjà le futur de sa technologie. Elle permet d’apposer sur le champ de vision réel des images de synthèse dans le cadre d’applications commerciales, médicales, sportives, etc.

Alors que l’investissement de $542 millions de Google dans Magic Leap a braqué les projecteurs sur les travaux de la startup mystérieuse, elle continue de distiller des bribes d’informations pour entretenir la flamme auprès des passionnés de réalité augmentée.

Selon un brevet déposé sur le site de l’organisme en charge des brevets américains USPTO, Magic Leap songerait à miniaturiser son dispositif afin de l’intégrer à des lentilles connectées. Un sujet que Google a déjà entrepris d’adresser avec l’aide de Novartis dans le domaine de la santé.

La plupart des brevets évoquaient jusqu’ici un simple casque, comme l’HoloLens de Microsoft, mais un d’entre eux aborde également la possibilité d’intégrer toute cette technologie à de simples lentilles de contact, pour afficher le même type d’éléments vidéos, en réalité augmentée. Magic Leap a pour cela récemment ouvert son SDK aux développeurs externes.

Dans son brevet, Magic Leap note notamment que la question de la quantité de lumière en contact avec la rétine est un élément crucial, pour préserver la vue et se prémunir d’un niveau de fatigue trop important.

Source : aruco.com

Voir les commentaires

La réalité virtuelle enfin mature ?

29 Août 2015, 19:37pm

Publié par Grégory SANT

Facebook l’a mise au cœur de sa stratégie. La réalité virtuelle attire de plus en plus d’entreprises et de projets. Reste à savoir si ces initiatives parviendront réellement à incarner la révolution technologique promise par les fabricants.

Alors que le MIT considère le casque de réalité virtuelle de la start-up Magic Leap comme la principale technologie disruptive à venir, les initiatives se bousculent pour investir ce nouveau média. De la psychologie au cinéma en passant par le traitement de l’actualité, la réalité virtuelle s’utilise déjà pour à peu près tout. Prévu dans l’année à venir, la sortie des principaux casques, Oculus Rift en tête, semble mettre le monde des nouvelles technologies en émoi. Mais les questions liés aux changements d’usages, au manque de contrôle ou à l’accessibilité ne sont toujours pas réglées.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

La réalité virtuelle : nouvelle technologie de communication

10 Juin 2015, 17:04pm

Publié par Grégory SANT

Irait-on vers un Skype de la réalité virtuelle ? C’est en tout cas l’idée du projet Posture platforme à Montréal. De son côté, la publicité commence à vouloir elle aussi communiquer via ce nouveau médium.

Un casque Oculus Rift, trois Kinect. Le dispositif de la Posture platform (qui sera présenté lors du festival Futur en Seine de Paris) paraît extrêmement simple. Sa fonction ? Communiquer grâce à la réalité virtuelle. L’utilisateur peut ainsi s’immerger dans un univers à 360° face à un avatar de son ou ses interlocuteur(s). Au départ, la Posture platform avait été conçue il y a plusieurs années par le professeur Luc Courchesne de la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal. Le projet se voulait être un écran immersif à 360° en forme de dôme inversé. Au fur et à mesure, il a intégré une dimension sociale avec la téléprésence. Dernière avancée en date : l’idée d’ajouter des Kinect pour obtenir un avatar digital de l’interlocuteur.

Vers une nouvelle forme de communication ?

Emmanuel Durand, un des responsables du projet, se laisse à rêver de cabines téléphoniques équipées par ce Skype de la réalité virtuelle. Rappelons que le projet est encore en phase de prototypage : les premiers testeurs journalistes semblaient déçus de la qualité de l’avatar digital des interlocuteurs. Mais pourrait-on vraiment communiquer de cette façon ? Peu probable que le but soit uniquement là. D’autant que le dôme, les trois Kinect et l’Oculus Rift restent un équipement cher et lourd à mettre en place. En fait, l’idée serait plutôt d’ajouter une dimension sociale aux jeux-vidéos développés pour la réalité virtuelle. La page du projet détaillée par Luc Courchesne en témoigne : selon lui, l’objectif est d’« enrichir énormément les expériences sociales de réalité virtuelle ».

Une opportunité pour le marketing

Cet aspect social, les innovateurs québécois ne sont pas les seuls à vouloir l’intégrer aux nouveaux outils de réalité virtuelle. On savait Facebook déjà très impliquée dans le domaine. Mais désormais le marketing se met à rêver de ce nouveau médium et nul doute que l’aspect social saura attirer les responsables publicitaires pour développer de nouvelles interactions avec le consommateurs.

Les marques commencent à invesir la réalité virtuelle comme moyen de communication. Ici Coca-Cola.

Lors de la conférence « ad:tech » de San Francisco il y a quelques jours, les intervenants ont ainsi tous insisté sur la nécessité pour le marketing d’anticiper l’audience massive à venir pour ce nouveau médium alors que certains journalistes et start-up avaient déjà lancé des initiatives de réalité virtuelle pour communiquer différemment l’information. Des projets de publicité à 360° ont d’ailleurs déjà débuté à l’image du studio Reel FX qui tournerait un film commercial en réalité virtuelle selon Forbes.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Etkos : le casque de pompier à réalité augmentée

5 Mai 2015, 17:54pm

Publié par Grégory SANT

En France, un incendie se produit toutes les 10 secondes. Les 250.000 pompiers du pays interviennent souvent dans des conditions extrêmement difficiles. Pour mieux comprendre leurs besoins, les deux jeunes fondateurs de la société Ektos sont allés à leur rencontre. De ces échanges est né le système de vision augmentée Ektos qui, intégré au casque, permet aux pompiers de voir à travers une fumée noire et dense tout en retransmettant les images au poste de commandement. © Ektos

Si l’on sait que les pompiers font face à des situations extrêmes, on ignore souvent dans le détail les conditions dans lesquelles ils doivent travailler. Ainsi, la fumée d’un incendie est souvent dense et sombre, si bien que les combattants du feu progressent totalement à l’aveugle. « Par exemple, pour ne pas se perdre dans la fumée et pour éviter les trop grosses températures, les pompiers progressent toujours à quatre pattes, en restant en contact avec le mur », explique Corentin Huard. Polytechnicien diplômé de l’École des ponts et chaussées, il est le co-inventeur d’un système de vision augmentée intégré au casque de pompier qui permet de voir à travers la fumée.

Baptisé Ektos, le procédé repose sur une caméra infrarouge fixée à l’extérieur du casque. Le système utilise une technologie optronique développée par le groupe Thalès pour les équipements qui sont destinés à un usage militaire. La caméra projette les images dans le masque respiratoire du pompier qui les voit en superposition du réel, à l’instar de ce que font les Google Glass. D’après ses concepteurs, Ektos offre une image d’une grande qualité, qui permet notamment de voir à travers les vitres et d’avoir une perception de la profondeur. Par ailleurs, les images sont transmises en temps réel aux officiers situés à l’extérieur via une liaison sans fil Wi-Fi afin de les aider à piloter les opérations.


Alice Froissard et Corentin Huard, les deux fondateurs de l’entreprise Ektos. Ils se sont rencontrés à l'École des ponts et chaussées (École des ponts-ParisTech) où ils ont commencé à travailler sur le projet Ektos. © Ektos

Un développement en concertation avec les pompiers

« À l’heure actuelle, les pompiers sont complètement isolés de leurs supérieurs, ils n’ont qu’une communication radio de très mauvaise qualité. Notre système transmet directement une image qui est beaucoup plus facile à interpréter », ajoute Alice Froissard, diplômée en design industriel à l'université de technologie de Compiègne et elle aussi issue de l'École des ponts et chaussées. Aux côtés de Corentin Huard, elle a cofondé en début d’année l’entreprise Ektos.

Les deux jeunes entrepreneurs ont conçu leur projet en collaboration avec une équipe de pompiers de Seine-et-Marne. « Nous sommes partis des besoins de l’utilisateur en allant sur le terrain rencontrer les pompiers, en nous mettant en situation afin de comprendre les enjeux et les besoins de leur métier », explique Alice Froissard. Cette démarche a rencontré un écho très favorable auprès de ces professionnels qui risquent leur vie pour sauver celle des autres.

Ektos cherche désormais des partenaires financiers et industriels pour achever le prototypage de son système et pouvoir le commercialiser à partir de 2016. Au-delà de ce projet de casque de réalité augmentée, la jeune entreprise ambitionne de se positionner comme un spécialiste en design de solutions pour les conditions extrêmes. La solution Ektos participe au concours Lépine 2015 qui se déroule dans le cadre de la Foire de Paris où se déroule également la Maker Faire, la fête des bricoleurs high-tech à laquelle Futura-Sciences s’est associé.

Source : futura-sciences.com

Voir les commentaires

Ecran holographique pour PC HTD-01

4 Mai 2015, 19:41pm

Publié par Grégory SANT

HTD-01 est un concept qui préfigure de l’avenir des ordinateurs de bureau. Il s’agit d’un modèle révolutionnaire qui se distingue par son interface holographique. Mariant design et fonctionnalités, il utilise un projecteur intégré pour projeter son contenu sur l’écran.

L’ordinateur du futur se dotera d’un écran translucide de 27 pouces. Ce dernier est en acrylique de 4mm et recouvert d’une feuille spéciale permettant de mieux capter la lumière. La particularité de ce moniteur réside dans son mini-projecteur LED intégré dans le support. Ainsi, au lieu de disposer d’une interface classique, le contenu sera affiché sous forme d’hologrammes sur l’écran. A long terme, la technologie pourra évoluer pour afficher des images holographiques flottant dans les airs. Le système audio 2.1 est intégré dans le support tandis que l’affichage propose des images limpides, permettant de voir à travers l’écran. A l’image des moniteurs standards, ce modèle dispose également de plusieurs connecteurs.

Purement conceptuel, le HTD-01 est le fruit de l’imagination du studio Number One et M2Slabs.

Source : tomsguide;fr

Voir les commentaires

La reconnaissance faciale de plus en plus efficace

29 Avril 2015, 18:16pm

Publié par Grégory SANT

Une équipe de chercheurs anglais a voulu améliorer les systèmes de reconnaissance faciale. Selon eux, il faut plusieurs photos d’un même visage pour mieux interpréter les variations des expressions et des ambiances.

« À ce jour, aucun système de reconnaissance faciale n’approche le niveau de précision d’un observateur humain avec des visages familiers. » Partant de ce constat, une équipe de chercheurs menée par David J. Robertson de l’université de York a tenté d’améliorer les performances des systèmes existants. Pour cela ils ont créé ce qu’ils ont appelé un « average » soit un modèle de visage à partir de plusieurs photos. Ils ont ainsi récolté jusqu’à 35 images de célébrités sur Google image et créé une sorte de patron réunissant les caractéristiques communes de la majorité des photos.

L’exemple du visage-type de Gwyneth Paltrow (à droite) dans l’étude de l’université de York

À partir de ce visage-type, les chercheurs ont testé l’efficacité avec un smartphone classique, en l’occurrence un Samsung Galaxy. Selon que le téléphone avait enregistré une image au hasard trouvée sur Google image ou le visage « average », les résultats se sont révélés bien différents. Avec une photo classique, le smartphone arrivait à 45 % de succès dans la reconnaissance faciale. Avec le visage-modèle, la statistique atteignait 68 %.

L’équipe de David J. Robertson a ensuite suivi la même démarche avec des sujets réels et des photos prises dans différents environnements. Là encore, le visage « average » atteignait jusqu’à 25 % de reconnaissances réussies de plus que si l’on avait enregistré une photo classique dans le smartphone.

Les performances du visage-type (en vert) face à une photo classique (en en bleu)

Si un tel système était mis en place, la sécurité des appareils en serait grandement améliorée selon l’étude. Pour l’utilisateur, il suffirait d’enregistrer plusieurs photos de lui-même et les algorithmes feraient le reste. Reste un obstacle de taille que mentionnent les chercheurs : l’absence de standard en matière de reconnaissance faciale, d’un système clair et majoritaire parmi les fabricants. La recherche dans le domaine ne cesse cependant d’évoluer : on avait déjà amélioré la reconnaissance des pixels, de la luminosité et développer de nouveaux algorithmes. Mais sans standard établi, difficile de voir l’aboutissement de ces découvertes pour le moment.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Des lunettes connectées par Mini

15 Avril 2015, 17:49pm

Publié par Grégory SANT


Les lunettes connectées du projet “MINI Augmented Vision” © Mini

Ce n’est pas un gadget de science-fiction, mais les nouvelles lunettes “Augmented Vision” conçues par le constructeur Mini pourraient potentiellement éliminer tous les angles morts de la voiture et ainsi offrir une sécurité et une visibilité optimale au conducteur.

Il faudra attendre le Salon de l’automobile de Shanghai, le 22 avril, pour découvrir en live ces lunettes qui sont encore au stade de concept. On peut déjà s’avancer en disant qu’elles ne sont pas sans rappeler les Google Glass, sauf qu’elles ont un usage très ciblé et qu’elles mettent l’accent sur l’esthétique.

L’affichage tête haute avec les lunettes “MINI Augmented Vision” © Mini

Il suffit de les enfiler pour qu’apparaisse un affichage tête haute, la vitesse et les informations de navigation étant directement projetées dans le champ de vision du conducteur. Mais lorsque celui-ci tourne la tête, à gauche ou à droite, aucun obstacle de carrosserie ne vient lui bloquer la visibilité : c’est comme s’il conduisait une voiture en verre !

“Nous avons créé un système interconnecté de lunettes de réalité augmentée avec un design MINI caractéristique qui révolutionne l’expérience tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule. Ce prototype, avec ses fonctions personnalisées et interactives, réussit à faire fusionner réalité augmentée et le sens du style de notre marque”, a commenté en toute modestie Jörg Preißinger, en charge du projet MINI Augmented Vision pour BMW Group.

Mini a décidé de mettre autant l’accent sur le style aussi parce que le constructeur aimerait que ses conducteurs gardent leurs lunettes sur le nez en dehors de l’habitacle, lorsqu’il doivent poursuivre leur navigation à pied.

Ces lunettes rappellent une application développée par Mercedes pour les Google Glass datant de 2013. L’appli permet aux détenteurs d’utiliser Glass comme un affichage tête haute improvisé lorsqu’ils conduisent pour faciliter leur recherche d’une place sur un parking, par exemple, ou pour trouver leur destination finale une fois sortis de leur véhicule.

De son côté, Jaguar a développé un concept de pare-brise virtuel. Le système fonctionne grâce à une multitude de capteurs placés tout autour de la voiture, chargés de détecter les véhicules environnants et d’identifier les deux-roues et les véhicules. Des alertes sont alors émises en direction du conducteur afin d’éviter ces potentiels obstacles.

Ces concepts essaient tous trois de répondre à la même interrogation : comment les aides à la conduite peuvent-elles être intégrées sans gêner le conducteur ?

Les lunettes connectées de Mini ont été développées en partenariat avec Qualcomm et se connecteront aussi au smartphone de leur utilisateur pour afficher des appels entrants et des messages, auxquels on pourra répondre par commande vocale.

Source : geeko.lesoir.be

Voir les commentaires

Un musée en 3D intéractive aux Philippines

9 Mars 2015, 20:36pm

Publié par Grégory SANT

C’est à Manille que vous pourrez visiter le musée Art In Island qui vient tout juste d’ouvrir ses portes il y a quelques mois.
La particularité de ce musée réside sur le fait que toutes les peintures sont en 3D donnant une illusion d’optique plutôt cocasse pour la plupart des tableaux.
Le musée encourage les visiteurs à faire de nombreuses photos souvenirs car pour Blyth Cambaya, responsable du musée,

source : w3sh.com

Voir les commentaires

Casque de réalité virtuelle par Sony

7 Mars 2015, 20:41pm

Publié par Grégory SANT

Lorsqu’on parle de réalité virtuelle, on a tendance à penser en premier lieu à Oculus VR (qui appartient maintenant à Facebook). Pourtant, les alternatives sont maintenant nombreuses, pour ne citer que le Cardboard de Google ou encore le Gear VR de Samsung.

Et en 2016, le casque de réalité virtuelle d’Oculus aura droit à un autre concurrent de taille, qui sera signé Sony.

Cela fait déjà un moment que l’on sait la firme nipponne travaille sur un projet appelé Morpheus. Et aujourd’hui, Sony a révélé qu’il commencera à commercialiser son casque de réalité virtuelle en juin 2016. Le prix n’est pas encore connu mais on sait déjà que l’appareil aura un écran OLED 1920 x 1080 qui mesurera 5,7 pouces et qui offrira un champ de vision de 100°, avec un taux de rafraichissement de 120 Hz. Le casque de Sony devrait également avoir une faible latence.

Source : presse-citron.net

Voir les commentaires

La maintenance se fait avec des lunettes à réalité augmentée chez Virgin Atlantic

4 Mars 2015, 18:01pm

Publié par Grégory SANT

Si Virgin Atlantic a équipé son personnel chargé des passagers Upper class à London Heahtrow avec des Google Glass, ses mécaniciens et agents de maintenance vont travailler avec les lunettes de réalité augmentée Sony SmartEyeglass Developer Edition SED-E1, la SmartWatch 3 ainsi que des tablettes et smartphones. La compagnie aérienne va tester ce matériel pendant 8 semaines.

Les appareils intelligents de Sony vont être testés dans les hangars et pistes de Londres Heathrow. Virgin Atlantic va vérifier si cette technologie peut améliorer la communication en temps réels entre les équipes de mécaniciens et les centres de maintenance. Pendant ce test de 8 semaines, les techniciens pourront par exemple recevoir des notifications sur leur SmartWatch 3 concernant les tâches attribuées ou leur emploi du temps. Leurs managers seront informés lorsqu'ils auront lu les messages. Les mécaniciens auront aussi la possibilité de prendre des photos et des vidéos des procédures effectuées grâce aux SmartEyeglass Developer Edition SED-E1. Ces films pourront être visionnées en temps réel par le staff de la maintenance. L'équipe pourra ainsi apporter son aide si l'agent est en difficulté sur une réparation.

En outre, utiliser les Sony SmartWear avec un téléphone ou une tablette devrait pouvoir diminuer la quantité de papier utilisée lors des contrôles des avions. Cette technologie devrait aussi permettre aux techniciens de rester dans l'avion pendant son demi-tour, et ainsi gagner du temps pendant l'escale.

Source : deplacementspro.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>