Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Oral-B se lance dans la brosse à dents connectée

24 Février 2014, 20:10pm

Publié par Grégory SANT

ORAL-B brosse à dents connectée                            La marque Oral-B vient d'annoncer le lancement d'une nouvelle brosse à dents qui se connecte au smartphone pour fournir conseils et informations sur le brossage.

ORAL-B brosse à dents connectée

Une brosse à dents qui vous donne des conseils de brossage et enregistre vos performances bucco-dentaires sous la forme de graphiques, ça vous fait rêver ? Réjouissez-vous : Oral-B l'a fait ! L'Oral-B SmartSeries, qui sera présentée par la marque à l'occasion du Mobile World Congress, est destinée à fonctionner de concert avec une application mobile. La brosse à dents s'y connecte en Bluetooth 4.0 et enclenche alors une « communication bidirectionnelle. »

Car non contente d'enregistrer des données liées au brossage – durée, habitudes… - l'application permet à l'utilisateur de paramétrer le brossage pour le personnaliser. Six modes de nettoyages sont proposés : nettoyage quotidien, nettoyage profond, blanchiment, soin des gencives, sensible et nettoyage de la langue. Un capteur de pression permet également d'éviter de s'abimer les gencives en insistant trop durement et une « technologie oscillo- rotative et pulsatile » vise à éliminer « jusqu'à 100% de plaque dentaire en plus par rapport à une brosse à dents manuelle standard ».

L'amie des dentistes

Cette brosse à dents connectée, conçue par Braun, est également présentée comme un outil de mesure à destination des dentistes, puisque son utilisateur peut transmettre les données enregistrées à son médecin pour lui faire connaître ses habitudes en matière d'hygiène bucco-dentaire. L'Oral-B SmartSeries lorgne donc du côté de la « e-santé » et ne devrait pas être l'unique produit commercialisé par la marque dans cette gamme en 2014.

Les curieux et technophiles qui voudront mettre leurs dents entre les poils de cette brosse à dent intelligente pourront en faire l'acquisition à partir de juin 2014. Une édition limitée serait disponible dès le printemps, mais en Allemagne seulement, à un tarif de 219 euros. A ce prix, beaucoup lui préfèreront encore longtemps le brossage manuel…

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Projet FILHyPyNE : le bâteau de pêche à pile à combustible

22 Février 2014, 20:02pm

Publié par Grégory SANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si demain, les navires de pêche abandonnaient le diesel pour un mode de propulsion réduisant à la fois leur facture énergétique et les émissions polluantes, tout en contribuant à améliorer les conditions de travail des équipages ?

C'est tout l'objet du projet naval majeur FILHyPyNE – FILière Hydrogène pour la Pêche polyvaleNtE* - porté par la Mission Hydrogène des Pays de la Loire et auquel est associé DCNS.

L'objectif du projet FILHyPyNE est de concevoir un bateau de pêche polyvalent côtier (caseyeur, fileyeur…) de 12 mètres propulsé par un système hydrogène-pile à combustible. Le projet réunit un cluster d'acteurs et de partenaires issus du monde de l'industrie, de la recherche, de l'enseignement, de la formation, de l'économie et du développement territorial.

Convaincu que la mer est l'avenir de la planète, DCNS initie depuis longtemps des démarches de R&D visant à développer et industrialiser des solutions innovantes pour des applications marines, notamment dans le domaine de la propulsion.

Un projet en 3 temps

Les différentes étapes du projet doivent permettre de valider les performances techniques, économiques, environnementales et sociales de la technologie hydrogène-pile à combustible en conditions réelles de fonctionnement métier.

A ce titre, DCNS s'est positionné sur le pilotage des études du système propulsif, sa réalisation et sa qualification à terre. Le Groupe interviendra ensuite lors de l'intégration du système dans le démonstrateur de navire de pêche et sa qualification avec des essais à quai puis en mer.

La 3ème étape, pilotée par les pêcheurs eux-mêmes, sera consacrée à un tour de France des ports pour faire valider le navire démonstrateur par ses futurs utilisateurs.

Source : enerzine.com

Voir les commentaires

Tango la caméra 3D pour mobile

22 Février 2014, 20:00pm

Publié par Grégory SANT

Google a annoncé ce jeudi son ton nouveau projet dans la téléphonie mobile, le projet Tango, un concept de smartphone doté de capteurs vidéo précis à la manière de Kinect.

Alors que Google a revendu Motorola à Lenovo fin janvier pour 2,9 milliards de dollars, la firme de Mountain View n’en a pas pour autant fini avec le matériel. Ainsi, malgré la revente, Google conserve la division ATAP de recherche et développement avancé, qui a par exemple imaginé le smartphone modulaire Ara. C’est cette même division qui est à l’origine du projet Tango dévoilé par Google ce jeudi.

Tango est un smartphone prototype intégrant un grand nombre de capteurs dont un appareil photo de 4 mégapixels, deux processeurs, un capteur de profondeur et un appareil photo détecteur de mouvement, le tout afin de pouvoir recréer des environnements en 3D à partir de son smartphone, comme sur Kinect de Microsoft. Dès lors, les environnements recréés permettent d’utiliser son smartphone dans un jeu en réalité augmentée ou de modéliser tout un environnement en 3D. « Nous sommes prêts à mettre les premiers prototypes dans les mains de développeurs capables d’imaginer les possibilités et d’aider à réaliser ces idées », explique Google sur une page dédiée.

Le premier prototype, qui sera accessible en 200 exemplaires à des développeurs sélectionnés par Google, disposera d’un écran de 5 pouces avec tous les capteurs déjà mentionnés. Il suffit aux candidats d’envoyer leur idées d’applications directement sur la page mise en ligne par Google.

 

Présentation du projet Tango de Google
Source : tomsguide.fr

 

Voir les commentaires

Quand le comportement des robots s'inspire des insectes

22 Février 2014, 19:57pm

Publié par Grégory SANT

Des robots qui coopèrent comme des insectes…

Des chercheurs américains de l'Université Harvard, dirigés par Justin Werfel, ont mis au point un nouveau type de robot dont le comportement s'inspire des insectes sociaux et qui peut construire des structures complexes à partir de règles relativement simples, sans avoir recours à un plan d'ensemble.

Ce processus remarquable et très particulier que l'on peut observer chez certains insectes, comme les abeilles, les guêpes ou encore les termites ou les fourmis, a été dénommé « stigmergie » par le biologiste Pierre-Paul Grassé en 1959. Depuis une vingtaine d'années, cette étonnante faculté a pu être modélisée grâce à l'informatique, ce qui a permis de montrer qu'une succession de petites opérations élémentaires effectuées à partir de règles locales très simples pourrait permettre la réalisation de grandes constructions très élaborées, comme cela est par exemple le cas pour les ruches ou les termitières.

Le modèle proposé par Justin Werfel diffère cependant du concept original de stigmergie et part de la structure finale à réaliser pour élaborer un ensemble de règles simples que les robots devront suivre. Les chercheurs se sont notamment inspirés du comportement des termites pour concevoir ces "robots bâtisseurs" qui peuvent évoluer et agir de manière autonome.

"La différence fondamentale entre l'organisation d'un chantier humain et la construction d'une ruche réside dans le fait que les insectes n'ont besoin ni d'un plan d'ensemble, ni de chefs d'équipe pour informer chaque ouvrier de l'état d'avancement général du chantier" précise Justin Werfel.

C'est précisément cette attitude étonnante que ces chercheurs ont réussi à conférer à leurs robots qui peuvent ainsi construire des structures complexes en trois dimensions sans aucun contrôle centralisé. Équipés de seulement quatre types de capteurs simples, ces robots sont capables de construire, sans recourir à un plan d'ensemble, plusieurs types de figures géométriques complexes à partir d'éléments de base en plastique dotés de puces électroniques.

Ce nouveau type de robot ouvre donc une voie très intéressante vers des modes de production autonome et décentralisée permettant la réalisation d'infrastructures complexes.link

Source  : rtflash.com

Voir les commentaires

Hibernatus par Pulse&Pulpe

22 Février 2014, 19:51pm

Publié par Grégory SANT

hibernatus-couette-design-Pulse-Pulpe

Nos petites têtes blondes se prendront facilement pour le fameux monstre des neiges avec cette couverture sur le dos ! L’Hibernatus c’est le mélange rigolo entre une peluche, un déguisement et une couette toute douce pour l’hiver. Super pour les dimanches cocooning en famille le dimanche, cette couette originale imaginée par la start-up Pulse&Pulpe spécialisée dans l’innovation d’usage, a récemment remporté le concours de l’Observeur du Design pour Hibernatus.

hibernatus-couette-design-Pulse-Pulpe-5

Source : thetrendygirl.net

Voir les commentaires

Wayray imagine un système de navigation à réalité augmentée

21 Février 2014, 20:18pm

Publié par Grégory SANT

WAYRAY              Une startup russe devrait sortir d'ici fin 2014 une nouvelle technologie permettant d'améliorer et de sécuriser la conduite en s’appuyant sur la réalité augmentée.

La réalité augmentée peut-elle s’adapter au marché de l’automobile? C’est en tout cas ce sur quoi mise la startup russe Wayray, finaliste du concours mondial SSW 2014, qui a développé un système de navigation multifonctionnel permettant de projeter du contenu sur le pare-brise d’une voiture face au conducteur. C’est ainsi 70% de ce pare-brise qui sera utilisé afin de présenter graphiquement au conducteur, par le biais de la réalité augmentée, un itinéraire optimal et de le guider tout au long de la conduite à l'aide d'instructions de déplacement visuels et sonores. Vitaly Ponomarev, fondateur de la startup, nous a confié que ce système permettrait ainsi au conducteur de suivre les informations sans mouvements des yeux ni nécessité de correction visuelle, offrant "une conduite plus sûre, plus efficace et plus agréable".

Une plate-forme interactive et communautaire

S’appuyant sur des processeurs graphiques et optiques, un accélomètre, un gyroscope et une boussole couplés à un récepteur GPS/GLONASS, la projection donne l'impression que le graphique est appliqué directement sur la route. Elle peut ainsi s'adapter à la luminosité ambiante, selon qu'il fasse nuit, jour, pluvieux, ensoleillé. En ce qui concerne le graphique projeté, le système Wayray récupère les informations du centre de gestion du trafic de la ville et analyse les routes afin d'opter pour le moyen le plus pratique. Le système comprend également des informations de référence sur les bâtiments, les entreprises et les services alentours. Mais le plus intéressant est que "Wayray a pour but de créer un écosystème uni et d'interagir avec l'infrastructure urbaine" assure le fondateur, permettant par exemple lorsque le véhicule s'arrête à un carrefour ou un feu de circulation, la projection automatique de données telles que les enseignes environnantes, des panneaux d'information pop-up et autres informations utiles en fonction de l'utilisateur. L'affichage pourra s’adapter en s'appuyant sur le profil de l'utilisateur du système et en prenant notamment en compte le niveau de ses revenus, ses préférences, son style de vie. On peut déjà envisager que cette nouvelle plate-forme qui sera ouverte à la publicité sera très intéressante pour le ciblage des consommateurs. Le système offrira également un réseau social permettant aux conducteurs de communiquer les uns avec les autres sur la route.

Une utilisation pour la smartcity ?

"Le prix ne dépassera pas 17 000 roubles (environ 524 dollars)" a annoncé le fondateur, ce qui reste raisonnable compte tenu du prix moyen aujourd'hui d'un simple GPS, cela pourrait ainsi assurer une forte pénétration du marché. Mais de manière plus générale, la technologie permettrait d'aider à réduire le taux de consommation de carburant et d'augmenter la vitesse moyenne dans les villes, "ce qui contribue à une meilleure écologie et à la décongestion du trafic urbain" explique Vitaly. Et par ailleurs, elle pourra être intégrée dans n'importe quel modèle de voiture sans condition et "le développement d'une version spéciale pour le transport maritime et fluvial est prévu" poursuit-il. En outre, les services publics tels que la police, les ambulances, les pompiers ou les forces armées pourront également bénéficier de ce dispositif. "WayRay Data Center recueille également des statistiques et des informations analytiques qui permettront à plus long terme de réfléchir au développement des infrastructures de la ville" ajoute son créateur.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

StepJockey vous encourage à brûler des calories

21 Février 2014, 20:15pm

Publié par Grégory SANT

Lorsque vous avalez une boîte de gâteaux, l'emballage vous indique le nombre de calories englouties. En revanche, personne ne vous dit jamais combien vous en perdrez en faisant un peu d'effort...

StepJockey vient combler ce manque. Ce projet récemment lancé à Londres vous permet de connaître précisément ce que vous gagnerez (ou plutôt ce que vous perdrez) si vous décidez d'emprunter un escalier au lieu de vous laisser porter par l'ascenseur. Et ce, grâce à des stickers collés au niveau de la première marche, facilement reconnaissables, qui indiquent en rouge le chiffre magique de calories brûlées selon l'étage auquel vous comptez grimper. Idéal pour encourager les plus paresseux à faire chauffer leurs mollets ! De plus, pour s'assurer que le projet s'étend à un grand nombre d'escaliers, la démarche repose sur une démarche collaborative : il vous suffit d'envoyer en ligne la description de votre escalier, avec le nombre de marches et la hauteur de celles-ci, pour que l'appli vous envoie un poster à imprimer et à coller à l'entrée de votre immeuble. Lorsque vos amis viendront dîner chez vous, ils sauront qu'ils perdront 36 calories en grimpant les marches. L'initiative est activement soutenue par le ministère britannique de la santé, et plus de 300 immeubles de la capitale anglaise auraient déjà reçu leur label StepJockey.

Source : soonsoonsoon.com

Voir les commentaires

Un épisode des Simpson 100% en Lego

17 Février 2014, 18:37pm

Publié par Grégory SANT

Lego

Les Simpson n’ont pas fini de nous surprendre. La série diffuse actuellement sa 25 eme saison aux Etats-Unis. Une 25 eme saison qui comprendra le 550 ème épisode de la série. Pour cet épisode, les habitants de Springfield se transformeront en Lego.

 

Alors que le set Lego Simpson a été dévoilé il y a peu, la Fox compte bien montrer son amour pour les petites briques danoises le 4 mai prochain via un épisode réalisé entièrement en Lego. Un épisode qui se nommera Brick Like Me et qui pourrait marquer l’histoire du show tellement il sort des sentiers battus.

Pour l’instant, on ne sait pas si l’épisode sera réalisé en 3D ou avec de vrais Lego. Ici, c’est bien les 25 minutes de l’épisode qui seront concernées, et non pas seulement le générique.

Source : journaldugeek.com

Voir les commentaires

La lampe à bascule PRISM par Nicolas Baker

17 Février 2014, 18:34pm

Publié par Grégory SANT

Étudiant en design industriel basé en Géorgie, Nicholas Baker a imaginé cette veilleuse minimaliste fonctionnant avec une batterie. Son originalité tient dans sa forme mais surtout dans sa manière de fonctionner, elle s’allume et s’éteint en s’inclinant comme une balançoire.

Prism n’est pour le moment qu’un prototype mais il se peut qu’elle soit commercialisée par la suite… Le but de ce projet était pour Nicholas d’explorer un nouveau dispositif de lumière et de créer un produit innovant s’inspirant d’un concepteur notable. Il s’est donc intéressé à la philosophie de conception de Naoto Fukasawa pour concevoir Prism.

 

Source : journal-du-design.fr

Voir les commentaires

Foursteel : un radiateur évolutif

17 Février 2014, 18:31pm

Publié par Grégory SANT

 

©
foursteel, 2012, all rights reserved

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>