Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imprimantes 3D granulés non-propriétaires : e-Bridium 400 et e-Bridium Gigantic par All-Trends

7 Juin 2017, 17:37pm

Publié par Grégory SANT

Imprimantes 3D granulés non-propriétaires  : e-Bridium 400 et e-Bridium Gigantic par All-Trends
Imprimantes 3D granulés non-propriétaires  : e-Bridium 400 et e-Bridium Gigantic par All-Trends

e-Bridium 400

 

Le paysage français de la fabrication additive compte désormais un nouvel entrant dans ses rangs, un certain All-Trends ! Fondée par Gregory Sant, la start-up lilloise a récemment levé le voile sur une technologie de fabrication additive directe à granulés plastiques dénommée e-Bridium®. Associée à de nombreux centres de recherche et d’écoles supérieures, la jeune pousse française a imaginé un procédé permettant d’imprimer des pièces en polymère directement à partir de granulés plastiques non-propriétaires.

« La technologie e-Bridium® est adaptée à la fabrication de pièces de série »

Pour l’utilisateur l’intérêt est double : une totale liberté dans le choix des matières et une qualité optimale de fabrication à moindre coût. La technologie e-Bridium® est incarnée par deux produits : l’e-Bridium 400, une imprimante 3D de bureau de type FDM et l’e-Bridium Gigantic. un système d’impression 3D à bras robotique. « La technologie e-Bridium® est adaptée à la fabrication de pièces de série avec des performances supérieures à l’injection plastique et aux autres technologies de fabrication additive. » déclare All-Trends.

Dévoilée en avril dernier à l’occasion d’un séminaire sur la fabrication additive à Douai, e-Bridium 400 propose un volume d’impression très généreux de 400 x 400 x 400 mm. Présentée comme la première machine de fabrication additive pouvant imprimer des matériaux jusqu’à SHORE 3, l’e-Bridium 400 intègre des composants de qualité industrielle, ainsi que de nombreux modules de contrôle et de sécurité pour protéger les utilisateurs et l’équipement. Equipée d’une tête d’impression inox lui permettant d’imprimer jusqu’à 400°C pour une épaisseur de couche allant jusqu’à 20 microns, e-Bridium 400 est compatible avec une large gamme de matériaux parmi lesquels l’ABS, PLA, PP, PA, TPE, PETG…

« la première machine de seconde génération prête à s’insérer dans un continuum numérique »

Dans un soucis d’automatisation et d’optimisation de la production, la machine peut fonctionner en totale autonomie 24h/24, sans intervention humaine, grâce à un bras robotique qui vient décharger les pièces imprimées. En outre e-Bridium 400 a été pensée pour être mise en module, de manière à fonctionner en fermes d’imprimantes 3D, et mettre ainsi en place une démarche de fabrication en série. « La machine de fabrication additive e-Bridium 400, est la première machine de seconde génération prête à s’insérer dans un continuum numérique, grâce à sa compatibilité de fonctionnement avec des solutions d’automatisation de production. » Souligne All-Trends.

e-Bridium Gigantic

« une solution de fabrication additive vectorielle générant des parcours d’impression 3 axes »

Développée en collaboration avec l’équipe robotique de l’École polytechnique de Lille dans le cadre du programme Centaure, e-Bridium Gigantic est une solution robotisée de dépôt plastique fonctionnant également à partir de granulés. Montée sur un robot Kuka, une tête d’impression permet d’imprimer dans toutes les positions avec un volume de fabrication de plus d’un mètre.

En outre grâce à son automate de commande et ses éléments mécaniques de haute précision, e-Bridium Gigantic permet d’assurer de grandes vitesses d’impression et un gros débit. « L’e-Bridium Gigantic est une solution de fabrication additive vectorielle générant des parcours d’impression 3 axes, limitant les supports de fabrication, et améliorant la qualité de finition des pièces imprimées. » Souligne All-Trends.

Si aucune date de lancement n’a encore été annoncée pour l’e-Bridium Gigantic, l’e-Bridium 400 est d’ores et déjà disponible pour 39 200 € HT. « All-Trends sélectionne ses fournisseurs pour garantir la qualité des ses pièces, et priorise une provenance française ou européenne des ses composants, pour sécuriser ses approvisionnements. » Précise la start-up.

Tête d’impression e-Bridium 400

 

Commenter cet article