Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Console Ouya : une nouvelle version par an

21 Avril 2013, 17:44pm

Publié par Grégory SANT

Julie Uhrman, PDG de Ouya, la société qui développe la console du même nom, prévoit un lancement d’une nouvelle console Ouya par an.

La première console de la société, financée grâce au site participatif Kickstarter, devrait être commercialisée à compter du mois de juin prochain. Pour autant, la société ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et prévoit bien de lancer plusieurs consoles à l’avenir. Interrogée par Engadget, Julie Uhrman, PDG de l’entreprise, a ainsi déclaré qu’il y aura « une nouvelle Ouya chaque année. Il y aura une OUYA 2 et une OUYA 3 ». Comme elle le précise, la stratégie de l’entreprise semble donc être calquée sur le marché mobile dont elle se rapproche. La Ouya est en effet équipée du système d’exploitation Android et sera commercialisée à un tarif de 99 euros. Un tarif qui, contrairement aux plus grosses consoles de salon du marché, ne lui permet pas de proposer un matériel dernier cri capable de durer pendant cinq à six ans. « Nous profiterons de processeurs meilleurs et plus rapides et de la chute des prix. Donc si nous pouvons obtenir plus de 8 Go de mémoire flash dans nos boîtiers nous le ferons », prévoit ainsi Julie Uhrman.

De nouvelles itérations annuelles de la console qui ne devraient pourtant pas empêcher les joueur de jouer aux jeux achetés sur un modèle plus ancien puisque la PDG de Ouya prévoit que « tous les jeux seront rétro compatibles ». Une très bonne nouvelle par ailleurs puisqu’on en a appris davantage sur le catalogue de lancement proposé par la Ouya. Lors de la conférence Dice, Julie Uhrman a en effet annoncé l’arrivée de Double Fine Adventure et The Cave, les prochains jeux des studios Double Fine de Tim Schafer (Le Secret de Monkey Island, Day of The Tentacle, Brütal Legend). Paul Bettner, développeur du jeu Words With Friends, sera également amené à développer des jeux sur la Ouya.

Source : tomsguide.fr

 

Commenter cet article