Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AEye permet aux véhicules de voir comme un humain

11 Janvier 2018, 21:00pm

Publié par Grégory SANT

AEye permet aux véhicules de voir comme un humain

Quand vous regardez la route en conduisant, vous donnez la priorité au centre de la scène tout en maintenant une vision périphérique moins détaillée, mais capable de détecter les éventuels dangers. Or, les scanners Lidar qui équipent aujourd’hui (et de plus en plus demain) les véhicules ont une vision assez différente de l’environnement : systématique et régulière, simplement limitée par les spécifications techniques du capteur. AEye tente de se rapprocher de la vision humaine avec un nouveau capteur hybride.

Des capteurs adaptatifs

Le capteur mis au point par AEye, une start-up américaine fondée par un ancien de Lockheed Martin, associe Lidar, caméra et traitement automatique local grâce à une puce intégrant des algorithmes d’intelligence artificielle. Le Lidar peut alors reprogrammer lui-même sa visée et sa densité d’acquisition en se centrant sur les objets à surveiller. Certaines zones sont scannées à plus haute résolution que d’autres, en fonction du logiciel de contrôle (par exemple, comportement différent sur autoroute que dans une ville) mais également de l’appareil photo (détection de certains types d’objets). L’entreprise commence à travailler avec les grands constructeurs automobiles pour intégrer ses capteurs dans les modèles haut de gamme, car il n’en faut pas moins de cinq pour assurer une surveillance à 360°.

Voir les commentaires

Le PICOM lance un programme d'accélaration Retail Booster

11 Janvier 2018, 20:53pm

Publié par Grégory SANT

Le Picom veut se brancher à la source de l'innovation avec Retail Booster Les start-up membres du programme Retail Booster pourront être hébergées au sein du Silab. Anticiper les profondes mutations technologiques du retail et détecter le plus en amont possible les futures pépites du secteur. C'est la volonté du Picom, le Pôle de compétitivité des industries du commerce. La structure nordiste, connue pour associer grandes enseignes et entreprises technologiques autour de projets innovants via son dispositif New Experience Shopping, vient de lancer son programme d'accélération : le Retail Booster.

 

"Aujourd'hui, les entreprises technologiques que nous accompagnons au sein du pôle ont déjà un produit ou une solution sur le marché. Nous voulons identifier les entreprises plus en amont. La finalité de ce nouveau programme d'accélération c'est bien le 'go to market'", explique Patrick Brunier, délégué général du Picom. Le programme sera opérationnel dès le mois d'avril prochain après que les équipes aient réalisé quatre actions : sélection, diagnostic, recommandation et contractualisation.

Un accélérateur "multienseigne"

Le parcours d'accélération s'étalera sur une période de 8 à 12 mois. Le Picom entend solliciter les dirigeants des enseignes membres pour mobiliser des mentors et orchestrer des transferts d'expériences dans la création et la gestion d'entreprise. Les membres du pôle seront aussi sollicités pour des expertises métier précises. Le programme d'accélération comprendra également des ateliers thématiques, des accompagnements individuels, des mises en contact avec des partenaires à l'étranger ou des investisseurs pour les levées de fonds. Une attention particulière sera aussi accordée aux notions de propriété intellectuelle, assure le délégué général. Enfin, une offre d'hébergement au sein du Silab (shopping innovation lab) sera proposée, sans être obligatoire.

 

Le programme d'accélération ne fonctionnera pas par promotion mais en flux continu. Le Picom prévoit d'accompagner une trentaine de jeunes entreprises sur trois ans. "L'idée est de construire une ingénierie et de la dupliquer sur le territoire. C'est un projet expérimental", indique Patrick Brunier. Alors que les incubateurs dédiés au retail se multiplient (Impulse de Vente-Privée, Plug & Play des Galeries Lafayette, ect.), le Picom compte se distinguer par son approche mutualisée qui fédère plusieurs enseignes et sa dimension locale visant à dynamiser le territoire Hauts-de-France. 

Voir les commentaires

L'avenir connecté vu par Samsung

11 Janvier 2018, 20:52pm

Publié par Grégory SANT

 

 

Ceux qui avaient déjà visionné une conférence de presse de Samsung au CES ont sans doute trouvé une tonalité différente à cette édition 2018.
Pour certains, cela pourrait d'ailleurs avoir rimé avec ennui.

Faisait défaut cette année l'effet "wow" auquel nombre d'observateurs étaient habitués auparavant. Aucun mur mobile ne s'est ouvert en deux de manière spectaculaire pour révéler une télévision massive. Nul réfrigérateur étincelant apparu miraculeusement sur scène non plus. Pas plus de célébrités venues déclarer leur adoration pour les produits Samsung.

Bien sûr, le Coréen a présenté de nouveaux téléviseurs et réfrigérateurs, mais Samsung a surtout consacré la plus grande partie de sa présentation aux coulisses d'une mutation : l'Internet des objets ou, comme Samsung aime à l'appeler, l'intelligence des objets.

"Nous pensons que l'IoT devrait ... simplifier et contribuer à la vie des consommateurs, leur laisser le temps de faire ce qu'ils aiment" a déclaré lundi Kim Hyunsuk, responsable des divisions électronique et recherche de Samsung, lors de la conférence de presse de l'entreprise.

Ce thème se révèle finalement assez en phase avec les autres présentations du CES de 2018 - ou même de l'année dernière. L'idée d'objets intelligents communiquant entre eux est une tendance de l'industrie de l'électronique grand public depuis un certain temps déjà. Et nous commençons désormais à la voir prendre forme au travers de nombreux assistants vocaux comme Alexa et Google Assistant, et aussi des discussions sur les plateformes et l'intelligence artificielle assurant la connexion de ces appareils.

Naturellement, chaque entreprise a sa propre lecture. Pour Samsung, l'intelligence des objets est constituée de trois parties : une connectivité transparente, un cloud unique et une intelligence alimentée par la voix afin de permettre aux terminaux de fonctionner plus intelligemment et mieux pour l'utilisateur.

En partant de ce principe, Samsung réunit ses divers logiciels basés sur Internet dans un cloud central sous la marque SmartThings. Il veillera à ce que chaque produit soit connecté à Internet d'ici 2020 (chose qu'il avait d'abord promise au CES trois ans plus tôt), et qu'il soit intégré à son assistant vocal Bixby. Et il déploiera la technologie sans fil 5G de prochaine génération pour rendre les connexions encore plus rapides et fiables.

Les consommateurs tendant à conserver plus longtemps téléphones et téléviseurs, Samsung s'efforce d'être plus qu'un simple fournisseur de matériel. Il essaie aussi de trouver des moyens d'encourager les clients à demeurer dans son univers et à acheter de plus en plus. En bref, Samsung veut construire ce dont Apple, Google et Amazon disposent déjà : un écosystème.

 

Cloud computing nuageux

La maison intelligente représente une partie croissante des écosystèmes technologiques. La Consumer Technology Association, qui héberge le CES, estime que les ventes d'appareils intelligents atteindront 40,8 millions d'unités et 4,5 milliards de dollars, soit une croissance par rapport à 2017 de respectivement 41% et 34%. Les ventes de smartphones et de téléviseurs devraient quant à elles augmenter de seulement 2%.

Le cloud SmartThings, par lequel Samsung connecte ses appareils, n'est pas exactement un sujet simple à décrire, ni non plus un thème susceptible d'encourager les consommateurs à se ruer dans les magasins. Le cloud ne tient pas dans la main comme un smartphone flambant neuf. Mais pour Samsung, et ses utilisateurs, il est important.

"C'est la colle qui rassemble tous les éléments, et non une grande fonctionnalité plébiscitée par les consommateurs" commente Pat Moorhead, analyste de Moor Insights & Strategy.

Cependant, ce n'est pas la première fois que Samsung parle d'un cloud et de connecter tous ses appareils ensemble. Et ce n'est certainement pas la première fois qu'elle décrit sa vision de l'IoT. Que cette stratégie réussisse cette fois est la grande question.

Samsung n'a pas souhaité rendre disponible un de ses dirigeants pour commenter le sujet.

Si vous ne réussissez pas du premier coup

Certes, Samsung fabrique certains des téléviseurs et des smartphones les mieux notés. Toutefois, les logiciels et les services n'ont pas été son fort jusqu'à présent. Son logiciel Tizen n'a pas pris sur smartphones et a été relégué aux montres connectées et aux téléviseurs. Samsung a mis au rebut de nombreux services, comme l'application WatchOn pour diffuser des vidéos des téléphones vers les téléviseurs, ou encore ses services Samsung Media Hub et Milk Video.

Même les programmes populaires auprès des consommateurs ne fonctionnent pas toujours comme prévu. Quelques années plus tôt, SmartThing avait été pénalisé par un dysfonctionnement des lumières, des caméras de sécurité et d'autres appareils domestiques intelligents.

Et Samsung a tendance à entasser de nombreuses fonctionnalités dans ses smartphones, téléviseurs et même ses nouveaux réfrigérateurs intelligents, des nouveautés dont les consommateurs ignorent l'existence même. Bixby était sa réponse à cette situation. Mais même Bixby est critiqué par les utilisateurs qui attendent plus de lui.

Samsung a longtemps essayé de faire communiquer ses appareils entre eux - sans grand succès. Actuellement, il dispose d'au moins quatre services de cloud différents auxquels les utilisateurs peuvent accéder. Il y a SmartThings, acquis plus de trois ans auparavant. Le logiciel fonctionne avec des produits autres que Samsung, y compris les ampoules Philips Hue et Amazon Echo.

Ensuite, il y a Samsung Smart View, qui permet de diffuser depuis un téléphone ou un ordinateur vers son téléviseur Samsung. La société dispose également de Samsung Connect, l'application de contrôle de la maison intelligente, et son application Smart Home permet quant à elle de surveiller et de contrôler ses terminaux où qu'on soit.

Tous ces services logiciels seront intégrés à l'application SmartThings pour connecter, contrôler et surveiller tout appareil compatible SmartThings - y compris les produits Samsung et les appareils d'autres sociétés - depuis un téléphone, un téléviseur ou une voiture. Le service de cloud remanié sera disponible ce printemps.

Un environnement bondé

Même avec un cloud plus simple et intégré, Samsung fait face à des services concurrents déjà connus des consommateurs : Google et Amazon.

Google, qui développe Android, installé sur la grande majorité des smartphones et des tablettes de Samsung, dispose d'une importante activité de cloud computing, ainsi que d'un assistant vocal populaire. Et Amazon, le premier fournisseur de cloud computing, domine largement l'arène de la maison intelligente avec son assistant vocal Alexa.

Samsung a connu quelques succès récents avec des services. Sa technologie de paiement mobile Samsung Pay est acceptée presque partout, et son logiciel de sécurité Knox ne cesse d'évoluer pour assurer la sécurité des terminaux. Knox apparaît à présent sur des appareils connectés de Samsung comme les téléviseurs intelligents et les appareils ménagers.

Et Samsung vante les nombreux avantages de sa nouvelle vision IoT et cloud SmartThings. Par exemple, votre téléviseur Samsung 2018 sera plus facile à installer, tandis que votre réfrigérateur Family Hub pourra reconnaître les voix individuelles et donner des réponses et des informations personnalisées à chaque membre de la famille.

Si le nouveau cloud SmartThings de Samsung fonctionne réellement, il pourrait changer la façon dont les utilisateurs interagissent avec leurs appareils, peut-être même sans en avoir conscience.

Reste à espérer que SmartThings ne connaîtra pas le même destin que certains autres services Samsung, à savoir un abandon après un ou deux ans.

Voir les commentaires

La constrution "Malangen Retreat" par Stinessen Arkitektur

10 Janvier 2018, 18:00pm

Publié par Grégory SANT

Le studio Stinessen Arkitektur a achevé la conception de Malangen Retreat, un ensemble d’unités d’hébergement situé à Tromsø, en Norvège. Les cabines sont situées sur la crête d’un fjord et non loin d’une forêt luxuriante.

Les clients voulaient profiter d’un maximum d’intimité, tout en étant en mesure de recevoir des invités pendant le week-end. La résidence principale et l’annexe sont chacune composées de deux sections. La partie principale accueille l’entrée, la chambre des enfants et un petit salon secondaire dans la première unité, tandis que la salle de bain et la chambre principale ont été placées dans la deuxième unité. L’annexe accueille les pièces des invités, avec une buanderie et un espace détente avec sauna directement exposé à la vue sur l’extérieur. Une sortie dédiée de la cuisine mène à l’espace extérieur orienté plein sud où la famille peut profiter de ses dîners pendant les chaudes journées d’été. Toutes les cabines individuelles sont revêtues de panneaux de cèdre et traitées avec du sulfate de fer. De grandes étendues de verre créent une connexion transparente avec le paysage environnant.

Voir les commentaires

Nouvelle montre connectée par Skagen

10 Janvier 2018, 17:58pm

Publié par Grégory SANT

Nouvelle montre connectée par Skagen
Nouvelle montre connectée par Skagen

Skagen est une marque lifestyle, faisant parti du groupe Fossil Group. Fondée en 1989, elle propose des bijoux, des articles en cuir et également des montres connectées, dont voici la collection 2018.

Une montre connectée, c’est chouette. Mais une montre connectée qui ressemble surtout à une montre, c’est encore mieux! Skagen l’a bien compris et leur collection 2018 a mis l’accent sur  le design, le style et l’élégance.

Avec sa collection Faster, Skagen propose sa toute première montre connectée à écran tactile. Disponible en quatre couleurs, avec des bracelets en maille milanaise, en acier inoxydable et en rose, la Falster intègre la technologie Android Wear 2.0, piloté par la plateforme Qualcomm Snapdragon Wear 2100.

Mode danoise oblige, la Falster est sobre, élégante, moderne et minimaliste. Mais elle n’en est pas moins dépourvu de fonctionnalité. Son écran tactile rond propose des cadrans simples et équilibrés, affichant des informations personnalisables, et surtout sans surcharge. Quant aux caractéristiques techniques, on retrouve:

La collection Falster sera lancée au cours du mois de janvier 2018. Les tarifs vont de 299€ pour le modèle Falster SKT5001 noir, à 329€ pour le modèle 5000 argent et 5002 rose.

Voir les commentaires

Ecotone : un bâtiment biomimétique à Paris

10 Janvier 2018, 17:55pm

Publié par Grégory SANT

 
Un bâtiment biomimétique va être construit à Paris

Dans le cadre du concours de la Caisse des Dépôts et Consignations intitulé "inventer de nouveaux espaces innovants, modèles de la ville durable", 51 projets ont été sélectionnés, qui représentent 7,2 milliards d'euros d'investissements privés.

L'un d'entre eux, baptisé "Ecotone", se veut particulièrement novateur. Il consiste en un bâtiment offrant 82.000 mètres carrés de bureaux, de commerces, d'équipements sportifs, de crèches, le tout partiellement dissimulé en une sorte de colline verdoyante. Ses concepteurs, un consortium de cabinets d'architecture, parlent d'un "épiderme vivant et protecteur".

Ce bâtiment, conçu dans le cadre d'une démarche "bas carbone" intégrera notamment des dispositifs de récupération de chaleur des eaux usées, des panneaux solaires, des éoliennes et des unités de méthanisation pour recycler les déchets organiques. Le bâtiment devrait sortir de Terre en 2023.

Voir les commentaires

La TV OLED 65 pouces souple avec enrouleur par LG

9 Janvier 2018, 18:50pm

Publié par Grégory SANT

LG va présenter une TV OLED 65 pouces enroulable

C’est une innovation qui sent bon la science-fiction. On sait qu’elle va bien finir par arriver dans nos salons, mais on refuse d’y croire avant de l’avoir sous les yeux. LG a déjà présenté plusieurs prototypes de ses écrans flexibles, mais la dernière production de sa branche LG Display est vraiment convaincante.

L’écran flexible ultime de chez LG est enroulable !

Il s’agit donc d’un écran OLED de 65 pouces en définition 4K. Techniquement, c’est donc le standard actuel du marché. Sa spécificité, c’est sa base…. L’écran peut venir s’y enrouler une fois que vous l’éteignez, afin de ne plus occuper d’espace.

La date d’arrivée sur le marché est déjà connue depuis longtemps. LG table sur 2020 pour commencer à les proposer sur le marché. Toutefois, cela sera vraisemblablement un produit réservé au marché des professionnels dans un premier temps. Conçus à l’usine OLED P10 de Pangu, ces écrans sont le résultat d’un investissement de 8 milliards de dollars. On peut donc facilement imaginer que le prix devrait être très élevé au moment du lancement. LG parle ainsi de plus de 18.000 € pour ce modèle !

Il s’agit d’un type de produit à même de changer la façon dont nous percevons la télévision, le salon et même l’espace familial. L’omniprésence des écrans dans nos cadres de vie, pose parfois problème, notamment pour les moments en famille. La situation se trouve peut-être du côté de ces nouveaux écrans de LG. Et pour ceux qui ne veulent pas attendre aussi longtemps, le plus simple est peut-être de jeter un œil du côté des autres annonces de LG.

L’entreprise a notamment promis un écran OLED de 88 pouces avec une définition 8K. On parle aussi d’un vidéoprojecteur compact en Ultra HD 4K. Et tout ça, alors que le CES 2018 n’a même pas encore commencé….

Voir les commentaires

Un passage piéton intelligent

9 Janvier 2018, 18:39pm

Publié par Grégory SANT

Un passage piéton intelligent

Les nouvelles technologies de l’éclairage s’intéressent de plus en plus à la sécurité routière. Preuve en est avec ce passage piéton intelligent à LED, capable de changer la circulation selon les besoins, et ainsi sécuriser davantage le trafic routier.

 

Il y a quelques jours, la Norvège commençait à tester une route équipée d’un dispositif à éclairage LED capable de s’éclairer pleinement seulement lorsqu’une automobile s’y engage et d’utiliser seulement 20 % de sa capacité d’éclairage en cas d’absence de trafic. Tout en garantissant la sécurité, cette nouvelle installation serait donc plus écologique grâce à l’économie d’énergie réalisée.

 

Le fait est que les nouvelles technologies de l’éclairage comme ce genre de dispositifs LED cherchent aussi des moyens d’améliorer sécurité sur la route. Lors d’une récente campagne de sensibilisation de la sécurité routière britannique, l’assureur local Direct Line a levé le voile sur un revêtement routier à éclairage LED, comme le rapporte The Drum.

Cet étonnant revêtement high-tech, dont une démonstration est visible dans la vidéo présente en fin d’article, est composé de deux caméras connectées à un système d’analyse d’images. Leur mission est de transmettre des informations au revêtement en question, ce qui modifiera en conséquence la signalisation visible au sol. Ainsi, lorsqu’un piéton désire s’engager sur la chaussée, un passage se matérialise au sol afin de lui permettre de traverser. En cas d’urgence, des lignes rouges apparaissent sous ses pieds de manière instantanée, le but étant de mieux attirer l’attention des automobilistes.

Le revêtement est également capable de signaler les cyclistes. En effet lorsqu’un vélo désire traverser la chaussée ou même longe des voitures dans la circulation, un passage ou une ligne (rouge en cas d’urgence) trace son chemin et une zone marquée d’un dessin de bicyclette apparaît devant les automobiles.

Voici la démonstration du dispositif testé dans le quartier londonien de Mitcham durant cinq jours en octobre 2017 :

Voir les commentaires

J.E.D.I. une structure européenne face au DARPA US

9 Janvier 2018, 18:36pm

Publié par Grégory SANT

 
Le J.E.D.I. européen veut concurrence l'agence américaine Darpa.

Financer des projets non rentables à court terme mais qui, d'ici à 10 ans, changeront la face du monde. Voici la philosophie du projet J.E.D.I. (l'acronyme signifie Joint European Disruptive Initiative), une initiative franco-allemande qui fédère depuis cinq mois plusieurs entreprises et institutions, et dont le lancement pourrait être formalisé le 22 janvier, à l'occasion des 55 ans du traité de l'Élysée. Ce projet d'agence pour l'innovation de rupture rassemble des personnalités aussi différentes que le président du Cnes Jean-Yves Le Gall, le directeur de la recherche technologique du CEA Stéphane Siebert, le PDG d'Airbus Defense and Space Dirk Hoke, ou encore Guillaume Poupard, le numéro un de l'Anssi, l'agence de lutte contre les cyberattaques.

Parmi les soutiens figurent également Yannick Assouad, le directeur général de Latecoere, Hervé Guillou, le créateur de Naval Group, l'ancien responsable des Forces spéciales Christophe Gomart, l'ancienne ministre de la Recherche Claudie Haigneré, tout comme les organismes de recherche allemands Fraunhofer-Gesellschaft, l'état-major de l'institut de recherche français en informatique Inria, ou encore celui du Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (DLR), un organisme basé outre-Rhin et spécialisé dans la recherche aéronautique.

Immense opportunité

Ses promoteurs aimeraient doter cette agence d'un fonds d'investissement d'un milliard d'euros pour que les géants des technologies ne soient plus uniquement chinois ou américains. « Pour que l'Europe rebondisse, J.E.D.I. peut s'inspirer du fonctionnement de la Darpa, une agence américaine créée par le département de la Défense américaine en réaction au lancement du satellite russe Spoutnik, et qui, depuis sa naissance en 1958, a permis le développement du GPS, de l'ancêtre d'Internet Arpanet ou encore de l'exosquelette XOS », explique un de ses promoteurs, le créateur du fonds de capital-risque Acapital André Loesekrug-Pietri.

Ce dernier a notamment été motivé par la montée en puissance des entreprises technologiques dans le monde. Ainsi, en 2014, trois des dix premières capitalisations mondiales concernaient Apple, Microsoft ou encore Google. Trois ans plus tard, c'était le cas de sept entreprises sur dix : Amazon, Facebook et les chinois Alibaba et Tencent ayant rejoint ce top 10.

« Il y a une immense opportunité – car les cartes technologiques sont rebattues sans cesse –, mais aussi une urgence absolue pour la France et pour l'Europe d'agir très vite et de se donner des moyens considérables pour ne pas se laisser distancier irrémédiablement », poursuit André Loesekrug-Pietri. Si son lancement est confirmé, J.E.D.I, qui veut essentiellement financer des projets civils, peut également compter sur le soutien du député mathématicien médaillé Fields Cédric Villani, de l'entrepreneur Laurent Alexandre, tout comme du DSI de l'État Henri Verdier. L'organisme pourrait, parmi ses premiers chantier

Voir les commentaires

Les innovations camping de 2017

3 Janvier 2018, 18:04pm

Publié par Grégory SANT

Tentes, accessoires, gadgets, retrouvez toutes les innovations liées à l’univers du camping

Le camping reste encore aujourd’hui  un des modes d’hébergement préférés des Français . D’après le site gouvernement.fr,  le camping génère à lui seul 45% des nuitées vendues en France au cours de l’année 2017. Il faut également préciser que la France possède le deuxième parc mondial de camping au monde derrière les États-Unis, ce qui en fait le leader européen avec près de 8005 campings rien que sur son territoire.

Loin des clichés, le camping a su évoluer et innover à tous les niveaux. Même, si le nombre d’emplacements est en baisse en raison de la multiplication des hébergements en dur (bungalows) et des équipements de loisir, le nombre d’établissements a su rester stable.

Et contrairement aux idées reçues il est tout à fait possible de camper tout en disposant d’un minimum de confort. Nous vous avons d’ailleurs partagé au cours de l’année dernière un grand nombre d’innovations liées à l’univers du camping, voici donc une petite rétrospective des meilleurs accessoires pour camper.

Les tentes

Comment parler du camping sans aborder le sujet des tentes… La tente de camping est sans aucun doute l’accessoire qui a su le plus évoluer et se moderniser pour s’adapter aux

 

 

 

La tente de toit de voiture fait partie des modèles les plus innovants de ces dernières années. Un succès qui s’explique par la modernité des derniers modèles et de leur facilité d’installation. En effet, que vous optiez pour un modèle manuel ou automatique, il ne vous faudra que quelques secondes pour la déployer.

Nous vous avons également partagé plusieurs  tentes de sol très ingénieuses. De la tente carrée comme la Qube tents,  ou encore la Crua Hybrid ou la tente Pod, ces nouvelles tentes 2.0 sont toutes modulaires et interconnectable pour s’adapter aux besoins de chacun, pour camper seul, en famille ou avec toute une bande de copains.

Sachez également qu’il existe des modèles un peu plus insolites, comme la tente hammac Quaou ou Crua Hybride qui permettent de dormir directement dans les arbres ou encore  la Shoal Tent, le radeau gonflable avec tente intégrée.

Les caravanes

Pour un peu plus de confort vous pouvez également opter pour une  caravane. De nouveaux modèles plus insolites les uns que les autres ont été dévoilés ces dernières années comme l’invention française BEAUER 3X, une caravane gigogne capable de multiplier son volume X3.

Pour un budget plus conséquent, vous pouvez également orienter votre choix vers un modèle plus « extrême » comme la Bruder EXP-6, une caravane tout-terrain de luxe ou encore le Doubleback VW Camper, le transporter extensible de Volkswagen.

Les accessoires de camping.

Impossible de tous les lister tellement ils ont été nombreux en 2017. Leur multitude prouve une nouvelle fois l’engouement des utilisateurs pour ce mode d’hébergement beaucoup plus proche de la nature.

Que ce soit le briquet ou le barbecue solaire de Solar Sun, le réchaud qui recharge votre smartphone ou les poêles à bois transportables ou encore le pull chauffant, les vidéos ont toutes été vues plusieurs centaines de milliers de fois sur nos réseaux. C’est sans doute celles qui fonctionnement le mieux.

Si vous souhaitez en savoir plus, retrouverez tous les modèles cités dans notre rubrique camping.

 

 

Alors ? On n’attend pas Patrick ?

Vous l’aurez compris, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas faire du camping. Votre seul défi sera de trouver le bon emplacement pour vous installer. Pour vous aider dans votre choix vous pouvez vous appuyer sur le comparateur camping-and-co.com. Vous pourrez facilement trouver un campings en France selon de nombreux critères comme le type d’hébergement proposé, les différents services de loisir ou encore la situation et la proximité de plage, de la montagne ou d’un lac et d’une rivière.

 

Voir les commentaires