Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Imprimer une photo sur votre mousse de café

13 Décembre 2014, 19:45pm

Publié par Grégory SANT

Pour personnaliser votre café à emporter, vous méritez mieux qu'un prénom mal orthographié au feutre noir. Adieu Starbucks, bonjour Let's Café !

Cet établissement taïwanais met à votre disposition une imprimante pour cappuccino (oui ça existe) qui trace un sillon de cacao dans la mousse de votre café latte. Prenez-vous en photo avec votre smartphone, envoyez la photo à la machine et – miracle de la selfie-technology – voilà votre visage superbement dessiné dans un café unique au monde. Ce chef d'oeuvre de l'art culinaire reste malheureusement très éphémère. Il faudra vous résoudre à le boire ou à le faire boire par un(e) fan, sous peine de voir votre portrait se diluer lentement dans le jus caféiné. Si vous aussi vous aimez le café et si vous vous aimez encore plus vous-même, alors rendez-vous à Taïwan, la vie est une question de priorité. What else ?

    Source : soonsoonsoon.com

Voir les commentaires

SmartKin : des prothèses haptiques

13 Décembre 2014, 19:38pm

Publié par Grégory SANT

smart skinUn nouveau matériau composé de nombreux capteurs pourrait permettre aux personnes équipées de prothèses de ressentir le froid ou la pression. Une avancée majeure mais qui nécessite encore du travail…

La recherche scientifique aujourd’hui permet de créer des prothèses de tous les membres du corps humain, en démontre le projet de l’Homme Bionique qui s’est attaché à créer de toutes pièces un corps entier composé de prothèses. Les avancées technologiques permettent également aux porteurs de prothèses de contrôler leurs mouvements via leurs propres muscles ou cerveaux, mais ils ne sont pas en mesure de ressentir des sensations telles que la chaleur ou le toucher d’un objet.

Des chercheurs du MIT et de l’Université de Séoul ont essayé de résoudre ce problème en développant un matériau intégrant des capteurs capables de détecter la chaleur, la pression et l’humidité, reproduisant les réactions de la peau humaine. Les chercheurs ont mis au point ce matériau grâce à un réseau de capteurs ultra fins composés de silicone et de particules d’or. La sensibilité du polymère est favorisé par le réseau dense de capteurs puisque 400 d’entre eux sont présents au millimètre carré.

Les chercheurs coréens ont mené un test concluant en équipant un rat de cette "smart skin" à laquelle il a réagi. Toutefois, le projet n’a pas permis de confirmer que les différentes sensations peuvent être ressenties par l’Homme. En effet, le problème de taille concernant la recherche scientifique des prothèses reste la connexion au cerveau afin de faire ressentir les bonnes sensations au cerveau humain.

Le professeur Dustin Tyler, expert en interfaces neuronales, explique que le projet est intéressant mais qu’il reste encore du travail pour confirmer la robustesse et la performance du matériau, et l’appliquer sur une prothèse réelle. Il avait lui-même pris part à un projet similaire qui avait permis d’équiper un homme d’une prothèse digitale. Celle-ci, équipée d’une vingtaine de capteurs et relayant l’information aux muscles par des électrodes transmettant la sensation de toucher au patient qui pouvait discerner la prise en main d’un objet mou ou dur.

Source : atelier.net

Voir les commentaires

Exo Posthetic Leg

13 Décembre 2014, 19:29pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Ferrari FXX K Spider

11 Décembre 2014, 18:57pm

Publié par Grégory SANT


Le spécialiste Evren Milano rêve d'une version Spider de cette FXX K, et nous livre sa vision d'une Ferrari ultime sans le toit. Sans doute pas idéal sur le plan aérodynamique et structurel. Mais imaginez quand même les sensations de pilotage d'une telle machine au grand air !

Source : turbo.fr

Voir les commentaires

Des accessoires de bureau design

11 Décembre 2014, 18:49pm

Publié par Grégory SANT

8 accessoires de bureau originaux vu par Made In Design
Rangement " Suburbia " en bois figurant une ville. Contient de nombreux compartiments, crochets, mini-étagères, un miroir et un panneau en liège. 55 x 82 cm, design Note Design Studio. 298 euros, Seletti.
SDP

Pourquoi donc organisation devrait être synonyme d'ennui ? Les nouveaux accessoires de bureau mettent un grain de folie dans nos espaces de travail. À la fois design et hors du commun, blocs notes, corbeilles et calendriers sont entièrement revisités par Made In Design.

1. Un calendrier astucieux

Un calendrier astucieux
Made In Design

Calendrier perpétuel de table " Timor ", en français ou en anglais, design Enzo Mari, L 17 x P 9 x H16 cm. 122 euros, Danese.

2. D'élégants accessoires de bureau

Elégants accessoires de bureau
Made In Design

Set d'accessoires " Buro " (calculatrice, agrafeuse, perforatrice, dévidoir de ruban adhésif, calendrier à écran LCD), bleu ou gris, design Adrian & Jeremy Wright. 95 euros, Lexon.

3. Un carnet de note façon "Lego"

Un carnet de note façon "Lego"
Made In Design

Carnet de notes " Silicon A6 ", 200 pages, rechargeable, 5 coloris, L 15 x P 1,5 x H 10,5 cm. 14,90 euros, Mark's.

4. Un rangement mural fonctionnel

Un rangement mural fonctionnel
Made In Design

Rangement " Suburbia " en bois figurant une ville. Contient de nombreux compartiments, crochets, mini-étagères, un miroir et un panneau en liège. 55 x 82 cm, design Note Design Studio. 298 euros, Seletti.

5. Un sous-main raffiné en cuir

Un sous-main raffiné en cuir
Made In Design

Plumier et sous-main en plâtre et cuir " Feeld ", travail artisanal signé Benjamin Graindorge, 60 x 25 cm. 350 euros, Moustache.

6. Une corbeille à papier froissée

Une corbeille à papier froissée
Made In Design

Corbeille à papier " Bin Bin Mini ", diamètre 25 x H 25 cm, 3 coloris, design John Brauer. 36 euros, Essey.

7. Set de géométrie en laiton

Set de géométrie en laiton
Made In Design

Set de mathématicien " Tool The Mathematician " en laiton. Il est composé d'une équerre, d'une règle, d'un rapporteur et de 6 clips à papier. 120 euros, Tom Dixon.

8. Une clé USB ludique

Une clé USB ludique
Made In Design

Clef USB " Banana Monkey ", 8 Go, personnage customisable, vendu avec ses accessoires. 29,90 euros, Bone Collection.

 
Source : cotemaison.fr

Voir les commentaires

Un nouveau tramway design pour la métropole de Saint-Etienne

11 Décembre 2014, 18:48pm

Publié par Grégory SANT

Photo: DR
Tous les maires de la communauté d’agglomération Saint-Etienne Métropole ont décidé de confier à CAF la fabrication de 16 rames de tramway. Le marché s’élève à près de 42 millions d’euros HT. La 1ère rame sera livrée juste avant l’Euro 2016.

Avec 23 millions de voyage par an, le tram représente 50% des trajets effectués en transport en commun sur l’agglomération stéphanoise. Après la livraison de toutes les nouvelles rams en septembre 2017 et la rénovation de 20 anciennes rames, la Stas promet un tram toutes les 3 minutes sur toutes les lignes y compris entre Châteaucreux et le CHU à Saint-Priest-en-Jarez (pour répondre à l’augmentation des usagers sur le futur Pôle santé). Le parc passera ainsi de 35 à 36 rames et les nouvelles rames permettront de transporter 180 personnes contre 133 actuellement.

La 5e génération de tramway électrique en 110 ans à Saint-Etienne

La fabrication des nouveaux tramways sera réalisée en Région Midi Pyrénées (Bagnères de Bigorre - Hautes Pyrénées) sur le site de CAF France. D’une longueur de 33 mètres en 5 modules, ces rames sont issues de la gamme Urbos développée par CAF. Elles ont été adaptées aux caractéristiques bien spécifiques du réseau de Saint-Etienne : voie métrique (seules 3 réseaux de transport en France ont cette particularité), avec une faible largeur de caisse de 2,15 m (à cause de la faible largeur d'une partie de la Grand’rue). Ces tramways disposeront également de fonctions nouvelles par rapport au parc existant telles que la bidirectionnalité (pour pouvoir reculer en cas d’obstacle ou de manif dans la Grand’rue, par exemple) ou la présence de portes aux extrémités. Après le tramway du Grand Besançon, long de seulement 23 mètres, CAF "illustre de nouveau sa capacité d’innovation" avec ce nouveau tramway qui disposera également d’un plancher 100% bas et plat sans marche ni podium (y compris au-dessus des roues).

Une démarche design pour la seule ville Créative Design Unesco en France

Pour rendre ces rames uniques et design, Saint-Etienne Métropole a fait appel une fois de plus à Avant Première, une agence de design fondée en 1988, est spécialisée dans le domaine du transport public. L’agence a déjà conçu et réalisé la charte design du réseau de transport STAS et de nombreuses réalisations: design des distributeurs automatiques de tickets, design des poteaux d’arrêt, des totems des Parcs Relais... Pour ces futures rames stéphanoises, l’agence a proposé un design doté de larges baies, d'un filet chromé autour des ouvertures, d’une face avant panoramique, d’éclairages à 100% Leds et d’un haut niveau de confort et d’accessibilité grâce aux deux espaces pour voyageurs en fauteuil roulant…

Source : zoomdici.fr

Voir les commentaires

Sièges d'avion par Epliseat

11 Décembre 2014, 18:42pm

Publié par Grégory SANT

Etoile de l'Observeur du design 2015

Alléger les moyens courriers. Un siège d'avion de seulement 4kg, avec 30 pièces (contre dix fois plus chez les concurrents), plus confortable et plus robuste tout en offrant plus d'espace au passager. Par Expliseat, design interne.

Voir les commentaires

Un film étirable peut rendre tactile n'importe quelle surface

10 Décembre 2014, 18:40pm

Publié par Grégory SANT

Avec son film flexible, étirable et transparent, la jeune pousse finlandaise Canatu promet de libérer le design dans de nombreux domaines où les interfaces tactiles sont présentes ou pourraient l’être. © Canatu

Avec son film flexible, étirable et transparent, la jeune pousse finlandaise Canatu promet de libérer le design dans de nombreux domaines où les interfaces tactiles sont présentes ou pourraient l’être. © Canatu

Grâce à des nanotubes de carbone hybrides, des films transparents et étirables peuvent transformer une surface en zone tactile et s’adapter à n’importe quelle forme. Mise au point par la start-up finlandaise Canatu, qui en maîtrise la fabrication industrielle, cette technologie pourrait trouver de nombreuses applications pour les terminaux mobiles, les objets connectés ou encore l’automobile.

Pour le moment, les interfaces tactiles qui ont envahi notre quotidien sont plates ou au mieux légèrement incurvées. La raison en est que les matériaux à la fois conducteurs et transparents qui sont employés ne s’adaptent pas à des formes plus complexes ou des supports flexibles. Et pourtant, les écrans tactiles pliables, malléables, que l’on pourra conformer à toutes sortes de design et de besoins ne sont peut-être pas si éloignés. « Les écrans tactiles flexibles et en 3D vont se généraliser dans les deux à cinq ans à venir », affirme l’entreprise Canatu, jeune pousse finlandaise qui veut évidemment participer à cette révolution grâce à son CNB Flex Film.

Il s’agit d’un film transparent thermoformable qui peut rendre tactile n’importe quelle surface. L’acronyme CNB signifie carbon nanobuds. Ces « nanobuds »  sont en fait des nanotubes de carbone dont la forme a été modifiée pour optimiser les connexions électriques. C’est le résultat d’une hybridation entre des nanotubes de carbone et des fullerènes, qui sont des molécules de carbone pouvant prendre une forme sphérique. Surmonté de cet appendice en forme de bourgeon, le nanobud (bud signifiant bourgeon en anglais) est plus efficace pour émettre des électrons et assurer la parfaite conductivité de la structure quelle que soit sa déformation.

Cette structure appelée nanobud est une hybridation entre un nanotube de carbone et un fullerène. Incorporés à un film transparent, ces nanobuds assurent une conductivité optimale entre eux grâce à cette forme spécifique. Grâce à ce procédé, la start-up finlandaise Canatu a pu concevoir un film transparent et étirable jusqu’à 120% de sa taille. Celui-ci peut rendre tactile n’importe quelle surface. © Arkady Krasheninnikov CC BY-SA 3.0
Cette structure appelée nanobud est une hybridation entre un nanotube de carbone et un fullerène. Incorporés à un film transparent, ces nanobuds assurent une conductivité optimale entre eux grâce à cette forme spécifique. Grâce à ce procédé, la start-up finlandaise Canatu a pu concevoir un film transparent et étirable jusqu’à 120% de sa taille. Celui-ci peut rendre tactile n’importe quelle surface. © Arkady Krasheninnikov CC BY-SA 3.0

Un nanotube de carbone surmonté d’un bourgeon

« Il a été démontré que les nanobuds sont de meilleurs émetteurs de champ que les nanotubes traditionnels avec l’avantage supplémentaire qu’ils n’ont pas besoin d’être alignés pour cela », souligne Canatu. L’entreprise vante les propriétés de son film CNB dont le rayon de courbure est inférieur à un millimètre et qui peut être étiré jusqu’à 120 % de sa taille sans perdre sa conductivité, ce qui lui permet de s’adapter à tout type de forme. Par ailleurs, il améliore de 40 % le contraste d’un écran tactile en éliminant presque tout reflet. Selon les fondateurs de l’entreprise, anciens chercheurs de l’université d’Aalto en Finlande, ce film va révolutionner le design dans un grand nombre de domaines, à commencer par les appareils électroniques mobiles comme les smartphones, les liseuses, les vêtements intelligents, les objets connectés, etc. Ce n’est pas tout… Canatu évoque aussi l’automobile, afin d’intégrer des surface tactiles à divers endroits d’un tableau de bord, ou encore l’électroménager, où ce film pourrait remplacer les boutons mécaniques. Des télécommandes, des souris informatiques ou d’autres types de contrôleurs pourraient aussi bénéficier de cette technologie tactile, sans parler de divers secteurs industriels ou médicaux.

Si les films à base de nanotubes de carbone existent déjà, leur fabrication est à la fois complexe et onéreuse. Mais Canatu dit maîtriser ce processus à l’échelle industrielle pour un coût nettement avantageux. Son procédé élimine les étapes chimiques de purification des nanotubes et convertit directement des gaz contenant du carbone en nanobuds qui sont déposés sur le film transparent en une seule étape. L’entreprise finlandaise est actuellement en mesure de produire chaque mois assez de films pour couvrir des « centaines de milliers » d’écrans tactiles pour smartphones. Et elle pense atteindre une production de millions d’unités dès l’année prochaine.

Source : futura-sciences.com

Voir les commentaires

Collection auto Baillon

10 Décembre 2014, 18:27pm

Publié par Grégory SANT

 

Cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Voir les commentaires

Luminaire "Objet Lumineux" par Maud Laurent

10 Décembre 2014, 18:24pm

Publié par Grégory SANT

Maud Laurent, jeune diplômée d’un DNSEP design objet de l’ESAD de Reims, nous a contactés pour nous présenter son travail.

Maud  explique: « cet objet est le résultat d’une réflexion sur la fragmentation de la lumière à travers des éléments multipliés. Ces éléments sont devenus des cailloux, facettés pouvant imiter du charbon ou de la roche volcanique. Ce «tas» fait penser à une source lumineuse qui serait du feu, une combustion. Cet objet apparaîtrait alors comme l’origine de la lumière artificielle. La manipulation est intuitive et a quelque chose de presque primitif. On imagine une source qui ne s’éteint jamais et dont le rôle est d’être simplement une présence lumineuse. »

Pour en savoir plus sur Maud Laurent, cliquez ici.

 

source: journal-du-design.fr

Voir les commentaires