Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un ananas rose par le studio Morinson

21 Septembre 2017, 17:31pm

Publié par Grégory SANT

Berrington Hall est un chateau en Angleterre connu pour son parc et ses jardins.

Les créatifs du Studio Morison ont eu l’audace de réaliser un ananas rose géant tout en origami qui trône au beau milieu des jardins. Ce décalage entre ancien et moderne est assez frappant mais très harmonieux.

Pour en savoir plus: Studio Morison

Voir les commentaires

Une ruche de drones par Amazon

21 Septembre 2017, 17:29pm

Publié par Grégory SANT

Amazon a déposé le 22 juin un brevet pour un « centre d’opération à multiples niveaux pour véhicules aériens sans pilote ».

Voici quelques temps déjà que nous savons qu’Amazon développe un programme de livraison par drones. Mais encore faut-il que les drones puissent aller chercher les colis… Et comme un entrepôt classique est inadapté à ce type de livraisons, Amazon vient de soumettre une idée quelque peu révolutionnaire : construire d’immenses ruches pour ses drones de livraison et ce dans les centre-villes !

amazon-drone-ruche-1

Cette information confirme l’idée qu’Amazon reste déterminé à faire de son service intitulé « Prima Air » une réalité. Bien que les tests soient en cours à Cambridge, en Angleterre, un brevet récent publié aux États-Unis montre comment Amazon envisage le travail de ses drones dans un contexte urbain. Le brevet démontre assez bien ce à quoi pourrait ressembler à terme l’infrastructure imaginée. Et il s’agit bien d’une ruche. Gigantesque.

Comme le prouvent les visuels ci-contre, les centres fonctionneront comme une sorte de colonie d’insectes. Un système multi-niveaux permettra un flux constant de drones entrants et sortants. « En localisant les centres d’exécution dans les villes, les articles peuvent être livrés plus rapidement à la population croissante de personnes vivant dans les villes, ainsi qu’à la grande population de personnes qui travaillent dans les villes », affirme-t-on du côté de la firme américaine.

amazon-drone-ruche-2

De plus, ces centres à plusieurs étages peuvent être construits sur la hauteur et donc dans des zones densément peuplées. Ce qui représente un atout considérable, contrairement aux entrepôts actuels construits là où il y a généralement de la place, c’est-à-dire en périphérie des villes. Ce qui permettra, en outre, aux drones, de circuler assez haut et ainsi ne pas perturber le trafic routier.

Ainsi, ce concept de récolte pourrait résoudre deux problèmes liés à la livraison potentielle par drone dans les zones urbaines. Le premier étant le temps de vol. Le système multi-niveaux signifie que les drones d’Amazon pourraient, en théorie, partir d’un emplacement relativement central dans une ville et disposer d’une gamme de livraison couvrant les zones les plus peuplées. Deuxièmement, le concept de ruche est une réponse à la réflexion autour des infrastructures nécessaires à développer pour accueillir les drones de livraison.

Le site pourrait inclure un robot de transport interne, responsable du tri et de la préparation des lancements et des drones entrants, ainsi qu’un amortisseur d’impact pour capturer les drones ayant une faible puissance ou une panne mécanique.

Enfin, Amazon dispose également d’une solution pour éviter le bruit d’essaim que produisent les drones en vol. Il s’agit d’un design de rotors qui devrait permettre aux drones de voler plus silencieusement. Pour l’heure, tout cela est à conjuguer au conditionnel. Affaire à suivre.


Voir les commentaires

Knightscope développe une gamme de robots policiers

21 Septembre 2017, 17:25pm

Publié par Grégory SANT

Knightscope développe une gamme de robots policiers

De Knightscope, vous connaissez sûrement le robot K5. Sans l’avoir forcément rencontré, ce robot-policier ovoïde s’est illustré aux yeux du monde après s’être battu avec un homme saoul, avoir renversé un bébé, et surtout, après s’être suicidé dans une fontaine en juillet dernier.

Cependant la firme américaine spécialisée dans la robotique a tenu à rappeler qu’elle ne développait pas uniquement des robots psychopathes et dépressifs, en présentant deux nouveaux robots policiers, les nommés K1 et K7.

Détection d’armes et surveillance tout-terrain

Avec le Knightscope K1, aucun risque de le voir se précipiter dans une fontaine pour mettre fin à son existence, le robot sera entièrement statique. Conçu pour remplacer les portiques de sécurité, son rôle est de détecter les armes ainsi que les émissions radioactives suspectes. Knightscope espère vendre dès l’année prochaine son K1 aux sites fortement fréquentés tels que les hôpitaux, les gares ou les aéroports.

Mais le véritable fleuron de la start-up californienne est le K7. Ce robot aux faux airs de quad pourra, grâce à ses quatre roues et son système directionnel, patrouiller sur les terrains accidentés tels que le gravier, le sable ou les pistes montagneuses. Long de 3 mètres et haut de 1m50, il atteint une vitesse maximum de 4 km/h. Une vitesse trop faible pour se lancer à la poursuite d’un suspect, mais amplement suffisante pour son rôle premier, la surveillance.

Voir les commentaires

Mini Electric Concept

20 Septembre 2017, 15:52pm

Publié par Grégory SANT

 

Voir les commentaires

Proterra imaginele bus électrique du futur avec une autonomie de 1772 km

20 Septembre 2017, 15:35pm

Publié par Grégory SANT

 

 

Proterra, une entreprise américaine spécialisée dans la conception de véhicules 100 % électriques, vient de battre un record du monde grâce à son bus, le Catalyst E2 Max. Celui-ci, avec une seule charge de sa batterie, vient en effet de rouler sur 1 772,2 km.

Longtemps ignorés par les constructeurs automobiles, les moteurs électriques sont devenus des plus attractifs, poussant chaque marque à développer un peu plus sa gamme de véhicules propres, autonomes ou non. Alors que les historiques Volkswagen ou Mercedes-Benz s’y mettent, des sociétés se sont déjà entièrement tournées vers l’électrique, à l’instar de Proterra.

Cette entreprise américaine spécialisée dans la conception et la fabrication de véhicules entièrement électriques et zéro émission, ainsi que des systèmes de charges, propose des solutions de transport en commun. C’est donc logiquement qu’elle a développé un bus totalement électrique, alimenté par une batterie d’une capacité de 660 kWh — l’équivalent de 11 batteries Chevy Bolt.

Celui-ci, répondant au nom de Catalyst E2 Max, vient de battre un record du monde :  celui de la plus grande distance parcourue par un véhicule électrique en une seule charge, avec  1772,2 km.

De quoi rassurer les sceptiques du tout-électrique ?

Le précédent record était détenu par un véhicule électrique expérimental appelé le « Schluckspecht », un sorte de pod de petite taille, qui a effectué 1 631,5 km en une seule charge. Mais la performance du bus Proterra, réalisée dans l’état de l’Indiana, au Navistar Proving Grounds, un endroit dédié aux tests automobiles, est d’autant plus impressionnante que le véhicule est bien plus lourd que la voiture expérimentale allemande.

Et si un bus en circulation n’effectuera jamais plus de 1 700 kilomètres en une seule journée, cette expérience permet de s’assurer de la fiabilité des moteurs et batteries développées par l’entreprise américaine.

D’autant qu’elle ne se limite pas qu’à ce secteur d’activité, puisqu’elle développe également ses propres systèmes de recharges. Dans ce cas précis, le Catalyst E2 Max aurait besoin d’au minimum une heure pour se recharger complètement. Si le problème de la recharge peut se poser pour les voitures — en terme de logistique, les chargeurs n’étant pas encore très répandus —, il est bien plus simple de s’assurer de la bonne charge d’un bus, qu’il suffit de brancher une fois arrivé au dépôt en fin de journée.

De quoi rassurer les sceptiques du tout-électrique, et, peut-être, donner des idées pour le renouvellement des bus. C’est en tout cas l’espoir de Ryan Popple, PDG de Proterra : « Nous croyons que l’analyse de rentabilité concernant les bus électriques lourds est supérieure à toute les autres utilisations, et que le marché du transport en commun sera le premier à passer entièrement aux véhicules alimentés par batterie électrique. »

Voir les commentaires

Smartphone Pixel 2XL par Google

20 Septembre 2017, 15:33pm

Publié par Grégory SANT

Pixel XL 2.png
 
 
Une original version bicolore du Pixel 2 XL serait présentée. - Droid Life
 
 

Les premières images des Google Pixel 2 viennent de fuiter. On y découvre notamment un modèle 6 pouces arborant un design bicolore original. Les deux smartphones devraient être dévoilés le 4 octobre prochain.

Voir les commentaires

Des circuits imprimés qui se posent sur la peau

19 Septembre 2017, 16:44pm

Publié par Grégory SANT

Des circuits imprimés qui se posent sur la peau

Une équipe de chercheurs pilotée par l'université Keio de Tokyo a mis au point des circuits imprimés ultra-fins pouvant être posés sur la peau pendant un certain temps. Les applications possibles sont nombreuses, mais les chercheurs envisagent leur technologie principalement pour la captation de l'activité corporelle.

Ces circuits imprimés pourraient servir dans les domaines de la médecine, du sport ou de la petite enfance.
 

Quelques nanomètres d'épaisseur


Des circuits imprimés si fin qu'ils en deviennent flexibles, de nombreuses équipes de chercheurs travaillent dessus depuis une dizaine d'années. L'un de ces projets est en train d'aboutir au Japon. Une équipe du Centre de recherche sur l'électronique flexible de la prestigieuse université japonaise Keio a mis au point une technologie permettant de porter à même la peau des circuits imprimés capables de transmettre des informations à un petit capteur.

Le circuit imprimé est au départ fixé sur un patch que l'on colle sur la peau du porteur. Au contact de l'eau, le patch se dissout, ne laissant à la surface corporelle que la partie électronique. Celle-ci est constituée d'alcool polyvinylique, un matériau que l'on retrouve dans la fabrication des lentilles de contact et des cartilages artificiels. Enduit d'or pour une meilleure conductivité, le circuit imprimé n'est au final épais que de quelques nanomètres.
 

Monitoring précis


Cette technologie du patch est aujourd'hui parfaitement maîtrisée, et elle permet de résoudre le principal problème lorsqu'il s'agit de porter un capteur : l'adaptabilité au corps. Les chercheurs de Keio ont testé leur procédé sur un panel de 20 cobayes. Aucun n'a eu à déplorer de rejet ou d'irritation de la peau.

Cette technologie au final très simple ouvre un champ des possibles presque infini : on imagine plusieurs utilités comme un contrôle du téléphone à distance (ringardisée, l'Apple Watch), voire un moyen d'identification. Moins provocatrices sont les applications envisagées par les chercheurs de Keio. Leur priorité est d'offrir à la médecine un dispositif de surveillance, ou plutôt de monitoring fiable (cerveau, coeur), qui ne serait pas à la merci d'un problème de contact permanent avec la peau.

Voir les commentaires

L'IA détecte la maladie d'Alzheimer 10 avant les premiers symptômes

19 Septembre 2017, 16:38pm

Publié par Grégory SANT

L'IA détecte la maladie d'Alzheimer 10 avant les premiers symptômes

De nombreux groupes de recherches dans le monde étudient des moyens de détection précoce de la maladie d’Alzheimer. Une équipe de chercheurs de l’Université de Bari (Italie) vient sans doute de franchir un énorme cap en annonçant que ses technologies logicielles d’IA (Intelligence artificielle) peuvent déceler les tous premiers signes de la maladie 10 ans avant l’apparition des premiers symptômes visibles.

L’IA en question a été « entrainée » à reconnaitre les micro-évolutions qui se produisent dans le cerveau après analyse de 67 scanners (38 de patients atteints de la maladie d’Alzheimer et 29 de patients « sains »). De minuscules zones du cerveau ont ainsi été analysées et le moindre changement détecté pour établir des corrélations très fines avec l’apparition de la maladie.

Lorsque l’IA a été suffisamment formée, de nouvelles analyses ont été effectuée sur les scanners de 148 sujets, dont 48 sont atteint de la maladie d’Alzheimer et 48 souffrent de troubles cognitif pouvant déboucher sur la maladie (le reste est composé de sujets « sains »). L’IA a été capable de fournir un bon diagnostic dans 86% des cas (dans 84% elle a aussi été capable de fournir un diagnostic d’évolution probable vers la maladie d’Alzheimer). Bien qu’encore imparfaits, ces techniques d’IA semblent donc être de bons supports pour améliorer les traitements et traiter la maladie à des stades d’évolution extrêmement précoces.

 

Voir les commentaires

La réalité augmentée nouvel outil des smartphones

19 Septembre 2017, 16:33pm

Publié par Grégory SANT

La réalité augmentée nouvel outil des smartphones

Les grands fabricants de téléphones intelligents et d'applications vont nous proposer bientôt quantité de contenus en réalité augmentée, bien avant ceux de réalité virtuelle. Petit tour d'horizon.

Chez Microsoft, on emploie l'expression Mixed Reality pour désigner la réalité augmentée qui se définit par des graphiques numériques appliqués à l'image de ce qu'un objectif de téléphone intelligent voit devant lui. Dans les faits, Mixed Reality ou réalité augmentée (RA), c'est très similaire.

Concrètement, la RA est parvenue à un niveau de développement techniquement faisable sur nos appareils intelligents notamment grâce à des processeurs assez puissants, des capteurs photo suffisamment sophistiqués et des capacités logicielles, le tout en temps réel. Dans ses tout récents produits, les caméras des iPhone X, 8 et 8 Plus sont calibrées pour l'utilisation RA.

Vue de Montréal «à la Godzilla» !

Implantée dans la prochaine mouture d'iOS 11, on a pu découvrir une fonction originale surnommée Godzilla dans l'application Plans d'Apple. Celle-ci offre une vue en plongée d'une ville comme si on y déambulait avec la taille d'un monstre comme Godzilla. Avec ce lien, on marche «dans le centre-ville de Montréal»! Un exemple des capacités du nouveau logiciel ARKit d'Apple.

Snapchat...

Autre exemple, les populaires filtres de Snapchat sur photos seront nettement plus réalistes, comme s'ils étaient intégrés aux visages.

Les applications de navigation GPS sont d'autres cibles prisées par la RA qui ajoutera des informations en temps réel à l'écran. D'autres comme dans cette vidéo créée avec ARKit, une voiture Tesla Model 3 est littéralement animée dans l'image vidéo.

Qui ne se rappelle pas des Pokémon Go ? Un bel exemple de RA simple et efficace. Bientôt, vous pourrez voir vos meubles dans votre salon avant même de les acheter en magasin ou en ligne.

Voir les commentaires

Nouvelle Audi A8

18 Septembre 2017, 18:24pm

Publié par Grégory SANT

Nouvelle Audi A8
 

Autonomie niveau 3 : une première

Audi A8 2017 salon de Francfort 2017 poste de conduite
La nouvelle Audi A8 bénéficie des technologies dernier cri. Notamment, la conduite autonome de niveau 3. Intention louable, mais en réalité, le conducteur ne peut pas lâcher le volant plus de 10 secondes.

Audi s’est focalisé sur la technologie. Il a tout particulièrement axé son message sur une conduite autonome de niveau 3, permettant des déplacements de 0 à 60 km/h sans l’intervention du conducteur. Voilà pour la théorie, car dans la pratique et compte tenu de la législation, le conducteur ne peut pas lâcher le volant plus de 10 secondes, sinon un signal sonore retentit, l’invitant expressément à reprendre la main…


Une longueur d’avance

Vous l’aurez compris, le but premier de cette nouvelle Audi A8 n’est pas de décharger l'automobiliste de ses responsabilités, mais plutôt de faire une démonstration de force en se présentant comme le premier modèle de série doté de toutes ces technologies.

L’Audi A8 a pris une longueur d’avance sur ses rivales, les BMW Série 7 et Mercedes Classe S

L’autre innovation de cette Audi A8 est l’apparition d’un écran tactile au milieu de la console centrale. Etonnamment, les constructeurs premium ont été réticents à adopter cette technologie. Peu à peu, ils ont pourtant franchi le pas, et l’Audi A8 n’a eu d’autre choix que de suivre le mouvement.

 

Voir les commentaires