Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Floating Seahorse : un es pace d'habitation flottant

28 Mai 2015, 18:41pm

Publié par Grégory SANT

Floating Seahorse ou Hippocampe Flottant est un concept qui élève les bateaux de luxe à un tout autre niveau. A mi-chemin entre sous-marin et maison flottante, il s’agit à priori d’un bateau puisqu’il n’est pas conçu pour être bâti sur la terre ferme.

Affichant un design moderne et épuré, ce yacht se définit comme une plateforme habitable à moitié immergée dans l’eau. Il dispose de trois niveaux d’espace : sous l’eau, au niveau de la mer et un étage supérieur. La partie complètement immergée sous l’eau comprend la salle de bains et la chambre principale. Les baies vitrées qui l’agrémentent permettent de bénéficier d’une vue imprenable sur les récifs et le paysage sous-marin. Au niveau de la mer, on retrouve une cuisine équipée, une salle à manger et un salon. Le tout est également entouré de larges baies vitrées. A ceci s’ajoute une terrasse ouverte sur la mer. Le pont supérieur, quant à lui, sert d’espace dinatoire et de relaxation en plein air. Il comporte un minibar, une petite cuisine, un jacuzzi et une terrasse. Comme le nom du concept s’inspire d’une espèce marine en voie de disparition, ce bateau disposera de son propre récif de corail pour servir de refuge aux hippocampes.

Développé par le groupe Kleindienst, le projet devrait s’implanter au large du golfe Persique. Ce bateau sera produit à 42 exemplaires et devrait voir le jour en 2016.

Voir les commentaires

Créations par "We make Carpets"

28 Mai 2015, 18:36pm

Publié par Grégory SANT

Voir les commentaires

Lampe MIKA 350par lestudio A/STUDIO

28 Mai 2015, 18:33pm

Publié par Grégory SANT

A la croisée du design et de l’artisanat, le studio A/STUDIO nous propose « MIKA 350″, une jolie suspension composée d’une base en bois et d’un abat-jour en granit.

Source : trendsnow.net

Voir les commentaires

Comment atteindre Mars en 39 jours ?

28 Mai 2015, 18:31pm

Publié par Grégory SANT

La planète Mars se situe entre 55 et 400 millions de kilomètres de la Terre, selon les positions respectives des deux planètes autour du Soleil. Dans l'état actuel de la technique, un voyage habité vers Mars devrait durer au moins six mois, ce qui ne va pas sans poser de sérieux problèmes, confinement prolongé, exposition aux radiations cosmiques, stockage des vivres, etc..

Pour tenter de raccourcir ce temps de voyage, la Nasa a récemment choisi de financer le développement du projet VASIMR, acronyme anglais qui désigne une fusée à propulsion magnéto-plasmique à impulsion spécifique variable. L'avantage de cette technologie est de pouvoir utiliser 320 kg d'argon par an, contre 7 tonnes d'ergol (à 25.000 dollars le kilo) avec les moteurs actuels.

Un réacteur nucléaire pourrait, en théorie, fournir l'énergie capable de chauffer indéfiniment le gaz pour produire le plasma. Ce mode de propulsion consiste à chauffer du gaz argon jusqu'à plusieurs millions de degrés Celsius, ce qui permet d'obtenir un faisceau de plasma qui va être ensuite accéléré puis éjecté à travers une bobine électromagnétique de diamètre variable, permettant d'obtenir une poussée plus ou moins forte selon son degré d'ouverture.

Première étape de ces recherches : réaliser un prototype pouvant fonctionner à une forte puissance pendant au moins 100 heures. Quant au temps de voyage vers Mars, il pourrait être ramené, avec cette technologie VASIMR, à seulement 39 jours…

Source : rtflash.fr

Voir les commentaires

Aston Martin DBX

27 Mai 2015, 18:37pm

Publié par Grégory SANT

Après le concept-car, Aston Martin prépare activement la version de série du SUV DBX.

Chez Aston Martin aussi, l'avenir passera par le SUV. Les constructeurs de prestige ne peuvent décidément plus se priver de ce genre de modèles dont les marges sont généralement généreuses et la clientèle, nombreuse.

Si tout se passe bien, le DBX de série arrivera avant la fin de la décennie actuelle. Reste à savoir à quoi l'engin ressemblera exactement.

Theophilus Chin a sa petite idée sur la question, en se basant sur les traits du concept-car mais avec cinq portes au lieu de trois. L'image paraît crédible et l'ensemble ne manquerait pas de gueule face à un BMW X6 ou un Mercedes GLE Coupé.

Source : turbo.fr

Voir les commentaires

Jony Ive toujours plus puissant chez Apple

27 Mai 2015, 18:35pm

Publié par Grégory SANT

Jony Ive, déjà en charge du design chez Apple, est à nouveau promu. Le dirigeant est à présent responsable en chef du design au sein de la firme et se pare d'une équipe rapprochée.

Chez Apple, la direction en charge du design se structure et consacre à nouveau Jony Ive. Le responsable passe du poste de « Senior VP of Design » à celui de « Chief Design Officer », une dénomination pas forcément claire aux premiers abords mais qui signifie que le responsable étend ses prérogatives.

A partir du 1er juillet prochain, Jony Ive prendra en charge, en plus de ses attributions actuelles, de nouvelles tâches comme le design des Apple Store, des emballages des produits ou même du nouveau campus de la firme. Pour ce faire, il restera épaulé par Alan Dye et Richard Howarth.

Dans une note interne émise par Tim Cook et reprise par 9to5mac, ces deux lieutenants deviennent pour leur part vice-président. Howarth prendra en charge le design industriel et aura une attention particulière sur le matériel. Quant à Alan Dye, élément clé dans le design d'iOS 7, il sera responsable de l'interface utilisateur, pour les versions fixes et mobiles des produits Apple.

Toujours est-il que Tim Cook, le patron d'Apple félicite Jony Ive et précise que son « nouveau rôle reflète l'ampleur du travail qu'il réalise chez Apple depuis de nombreuses années ». Ive voit donc sa position renforcée.

Source : clubic.com

Voir les commentaires

Un moteur haptique dans le nouvel iPhone 6 ?

27 Mai 2015, 18:32pm

Publié par Grégory SANT

Apple devrait bien intégrer un moteur haptique sur la prochaine déclinaison de son iPhone, l’iPhone 6s, qui devrait être, par ailleurs, assez strictement identique en apparence à l’actuel iPhone 6. C’est ce qu’annonce, en tout cas, l« ’informateur bien informé qui sait des choses », que cite 9To5Mac à l’appui de ses révélations du jour. C’est également ce que pronostiquait Ming-Chi Kuo de KGI Securities, tandis que le Wall Street Journal, lui, estimait que le fabricant dudit moteur serait TPK.

Le Force Touch de l’iPhone 6s serait plus destiné aux "power users", en ce sens que son utilisation serait, comme sur le nouveau MacBook, destinée à réaliser plus vite certaines tâches, comme par exemple réorganiser les icônes des applications en les passant en mode "je gigote", qu’on pourrait obtenir par un appui fort, au lieu de prolongé. Le gestion de Force Touch devrait logiquement débarquer dans iOS 9, et Apple ouvrira l’accès à son API pour les développeurs tiers. Pour ce qui concerne iOs lui même, le Force Touch serait utilisé comme il l’est sur Os X. Un appui fort pour placer un repère dans Plans, ou pour trouver une définition dans un traitement de texte, ou prévisualiser un lien web, par exemple.

Apple, sinon, travaillerait à raffiner son clavier, ajoutant des options d’édition en mode paysage, et mettant plus en avant le mode suggestion ou Quick Type. iMessage pourrait de son côté connaître quelques ajustement également, notamment la possibilité d’accusé de réception dans les discussions de groupe. iOS 9 pourrait également entériner la mort de Game Center le logiciel de mise en relation des joueurs sur iOs, qui est loin d’être un modèle du genre, il est vrai.

Enfin, dernière petite rumeur, Apple préparerait l’intégration d’Apple Pay pour le Canada, au sein d’iOS 9, même s’il semble loin d’être assuré que la fonctionnalité sera lancée rapidement dans le pays.

Source : macplus.net

Voir les commentaires

Cahsway : payer en espèces sur internet

27 Mai 2015, 18:27pm

Publié par Grégory SANT

C'est le mariage de la carpe et du lapin. Cashway fait la promesse de « payer en espèces sur Internet ». En pratique, un client passe commande sur un site de commerce électronique. Au lieu de régler par carte, il reçoit un courrier électronique de confirmation comprenant un code-barre. Il se rend ensuite dans le commerce physique qui scannera le code-barre avant d'accepter le paiement en liquide. L'offre vise ceux qui ne souhaitent pas laisser leurs coordonnées bancaires en ligne ou ne disposent pas de ce moyen de paiement.

Un système pour éviter les usurpations d'identité

Woobe promet de « garantir la confidentialité et la valeur juridique des échanges numériques en identifiant de manière irrévocable les parties prenantes ». La start-up a développé un système biométrique « unique » combinant une identification par carte à puce à la reconnaissance électronique des empreintes digitales. Cette solution devrait trouver son public, alors que les autorités sensibilisent de plus en plus aux risques d'usurpation d'identité permettant à des escrocs d'obtenir frauduleusement le paiement d'une facture fictive.

Quand les échanges de biens deviennent monnaie courante

Nous détiendrions tous trente objets servant moins de trois fois par an. Le projet Mutum a été créé sur ce constat : cette plate-forme en ligne permet aux particuliers de se prêter ou d'emprunter des objets de tous les jours tel un barbecue, un vidéo-projecteur ou même des romans. Le processus d'échange repose sur un système d'unités de compte : les prêteurs se voient crédités de « Mutum » dont le montant varie selon la « valeur locative » de leur objet, et qu'ils dépenseront auprès d'autres membres. Ces « Mutum » sont aussi mis en vente par le site, qui y trouve l'une de ses sources de revenus.

Voir les commentaires

Une cornée bientôt imprimée en 3D

27 Mai 2015, 18:24pm

Publié par Grégory SANT

© thinkstock.

Le service ophtalmologie de l'Université d'Anvers (UA) travaille actuellement de concert avec la KULeuven en vue d'imprimer dans les cinq prochaines années une cornée en trois dimensions à partir de cellules vivantes. Les prototypes seront testés le mois prochain en laboratoire, rapporte mercredi De Tijd.

L'UA développe la cornée, la membrane transparente de l'œil, tandis que la KUL met l'imprimante à disposition.

Les deux universités ont reçu 600.000 euros de subsides du Fonds pour la recherche scientifique flamand (FWO) pour leurs recherches, qui devraient être terminées en avril 2018.

La Belgique joue un rôle primordial, selon les spécialistes, dans le domaine naissant de l'impression de cellules vivantes, et ce grâce à la forte présence du secteur de la biotechnologie sur le territoire mais également grâce au succès des entreprises d'impression 3D.

Source : 7sur7.be

Voir les commentaires

Roots Up imagine des espaces de culture dans le désert

25 Mai 2015, 18:11pm

Publié par Grégory SANT

Dans le nord de l’Ethiopie, un petit projet pourrait représenter un espoir pour un renouveau de l’activité agricole. En effet, une start-Up du nom de Roots Up vient de concevoir un système de serre capable de collecter de l’eau à partir de la rosée.

L’invention, qui se présente sous la forme d’un dôme, est activée quand le soleil est à son zénith permettant ainsi de retenir l’humidité contenue dans l’air ambiant. A la tombée de la nuit, le haut du dôme est ouvert afin de favoriser la formation de gouttelettes d’eau qui sont collectés dans une citerne. Pour éviter que les plantes ne souffrent de l’excès de chaleur, un système de ventilation discret est prévu.

L’invention peut également servir de collecteur d’eau de pluie souligne l’équipe de Roots Up qui indique que cet aspect constitue un atout dans une région dont les précipitations ont baissé de 70% sur les dernières années. Selon ses inventeurs, le système peut fournir jusqu’à 200 litres d’eau par jour en saison sèche et jusqu’à 700 litres quotidiens en saison humide. Loin d’être uniquement destinée à l’agriculture, le dôme peut aussi constituer une solution au problème d’accès à l’eau potable que connaît 21% de la population du nord de l’Ethiopie. Fabriqué avec des matériaux peu coûteux et disponibles localement, ce dôme se veut une solution abordable aux problèmes rencontrés par les producteurs de la région.

Roots Up qui a pu réunir une partie du financement nécessaire à la réalisation de son projet par le biais d’une campagne de crowfunding sur internet, entend lancer la première série de serres en association avec l’université de Gondar. La compagnie a indiqué que son ambition était d’inverser une tendance qui voit actuellement 300 000 habitants de la région émigrer chaque année, en quête de meilleures terres.

Voir les commentaires